Bordeaux : le jeu Sbires passe l’épreuve d’Ulule

Pour voir le jour, Sbires, le premier jeu de la maison d’édition bordelaise Jocus, passe par l’épreuve du financement participatif. Sur la plateforme Ulule, Jocus s’est donné deux mois pour lever 12.000 euros. En 48h Sbires en a levé 60%.

2 mn

En moins de 72h, le jeu bordelais Sbires a réuni près de 60% des 12.000 euros qu'il était venu chercher sur Ulule
En moins de 72h, le jeu bordelais Sbires a réuni près de 60% des 12.000 euros qu'il était venu chercher sur Ulule (Crédits : Jucla)

La route sera longue, mais l'ambiance devrait être décontractée. Demain jeudi, la toute jeune maison d'édition de jeux de société Jocus prendra la route au départ de Bordeaux, son siège social, pour rejoindre Cannes et son 30e Festival international du jeu de société. Jean-Pierre Nicolas, ancien cadre chez Cdiscount, fondateur de Jocus, devrait piloter le cœur léger. Bien sûr, il aura la satisfaction de pouvoir exposer pour la première fois son jeu Sbires, et de pouvoir séduire un distributeur. Mais il sera surtout rassuré par la capacité de ce jeu de société à l'ambiance médiévale et drôle située à mi-chemin entre Game of Thrones et Kaamelot, à séduire les joueurs.

Un deuxième jeu en préparation

Placé il y a moins de 72h sur la plateforme de financement participatif Ulule, le jeu qui permet à quatre joueurs de se mettre, le temps d'une partie (45 mn en moyenne), dans la peau d'un seigneur du Moyen Âge entouré de sbires aussi affreux que déjantés, semble avoir déjà trouvé son public.

Les "gameurs" qui veulent jouer les pionniers de Sbires avaient déjà réuni près de 60% des 12.000 € nécessaires à la production de la première série de boîtes de jeu. (MAJ. A 12 jours de la fin de l'opération, Jocus et ses Sbires avaient réunis 40.000 euros en préventes, soit + 340 % par rapport aux 12.000 € espérés)

"L'accueil est vraiment très bon alors que nous n'avons pas vraiment débuté notre campagne de séduction des joueurs-investisseurs. Nous savons que ce jeu est bon car nous y jouons entre amis depuis près de deux ans, mais il semble bien que l'univers dessiné par Laurent Nicolas, réalisateur de films d'animation, créateur de la série Lascars, et peint par Landry Munoz, autour duquel nous avons choisi de développer le jeu, réponde à une attente forte des joueurs" résume Jean-Pierre Nicolas.

Sa société, qui compte un salarié - "mon ancien bras droit chez Cdiscount" précise le créateur - travaille déjà sur un second jeu, et étudie la dématérialisation complète de Sbires.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.