Chimie : le Landais DRT à l'assaut des Etats-Unis

 |   |  629  mots
Avec cette centrale de cogénération biomasse, DRT est en mesure de réduire sa consommation de plus de 400.000 tonnes de CO2 sur les 20 ans d'exploitation, soit l'équivalent des émissions de gaz de 8.000 véhicules.
Avec cette centrale de cogénération biomasse, DRT est en mesure de réduire sa consommation de plus de 400.000 tonnes de CO2 sur les 20 ans d'exploitation, soit l'équivalent des émissions de gaz de 8.000 véhicules. (Crédits : DR)
La société Biomass Energy Solutions VSG, réunissant Cofely Services (Groupe Engie), DRT et la Caisse des dépôts, a inauguré sa centrale de cogénération biomasse sur le site de DRT, à Vielle-Saint-Girons dans les Landes. 50 M€ y ont été investis. A cette occasion, Laurent Labatut, PDG de DRT, a confirmé l'implantation d'une usine aux Etats-Unis, projet annoncé dans les colonnes de La Tribune - Objectif Aquitaine fin 2013.

La centrale de cogénération biomasse du site de DRT (Dax, 1.200 collaborateurs, 350 M€ de CA dont 80 % à l'international) à Vielle-Saint-Girons, a été officiellement inaugurée vendredi.
Gérée par la société BESVSG (Biomass Ernegy Solutions VSG), détenue par Cofely Services (groupe Engie, 51 %), DRT (37 %) et la Caisse des dépôts (12 %), cette centrale fait partie des projets retenus en 2011 dans le cadre de l'appel d'offres gouvernemental de la Commission de régulation de l'énergie pour développer la production d'électricité à partir d'énergie renouvelable). Elle permettra de produire de la vapeur pour les besoins industriels de DRT (spécialisée dans la valorisation de la colophane et de l'essence de térébenthine extraites de la résine du pin, à destination des marchés de la parfumerie, des adhésifs, des caoutchoucs, du chewing-gum, des compléments alimentaires) ainsi que de l'électricité revendue sur le réseau ERDF.
50 M€ ont été investis dans ce projet qui représente 150.000 t/an de biomasse valorisée, 8 M€/an investis dans la filière bois énergie locale, 90 GWh d'électricité verte produite, 184 GWh de vapeur sans carbone produite, +30 % d'efficacité énergétique.

400.000 tonnes de CO2 évitées, 50 emplois créés dans les Landes

Avec cette centrale de cogénération biomasse, DRT est en mesure de réduire sa consommation d'énergie fossile sur le site de Vielle-Saint-Girons. Grâce à sa mise en place, plus de 400.000 tonnes de CO2 sur les 20 ans d'exploitation sont évitées, soit l'équivalent des émissions de gaz de 8.000 véhicules.
La centrale engendre la création de 15 d'emplois directs sur le site mais aussi dans la filière bois-énergie locale. Au total, ce projet génèrera plus de 50 emplois dans les Landes.

Partie prenant du projet, la Caisse des dépôts investit depuis 2008 dans des projets de production d'énergie décentralisée sur les différentes filières renouvelables (éolien, photovoltaïque, biomasse/biogaz, micro-hydraulique, géothermie). Fin 2014, ces investissements aux côtés de développeurs représentent une puissance électrique de 1.030 MW, dont 640 MW en exploitation.
 
Cofely Services,  dont l'expertise repose sur l'amélioration de la performance énergétique et environnementale des bâtiments, la production locale d'énergies renouvelables et l'intégration de services,  a conçu et réalisé cette centrale, L'entreprise, qui emploie 12.000 collaborateurs et a réalisé un chiffre d'affaires de 2,5 milliards d'euros en 2014, exploitera la centrale de Vielle Saint-Girons pendant 20 ans.

Une usine en exploitation aux Etats-Unis en 2017

Laurent Labatut, PDG de DRT, a par ailleurs confirmé l'implantation aux Etats-Unis du groupe qui dispose déjà de 4 usines en France, 1 en Chine et 3 en Inde à travers une co-entreprise. DRT a fait l'acquisition d'un terrain en Géorgie, première étape de son implantation industrielle outre-Atlantique.
DRT a décidé la construction de cette bioraffinerie d'essences de papeterie et d'une unité de production de dérivés terpéniques aux Etats-Unis en raison de la demande croissante des marchés internationaux et pour travailler au plus près de ses ressources.

DRT, qui prévoit la mise en service de cette nouvelle unité pour le premier semestre 2017, entamera les travaux prochainement et travaille déjà à la constitution d'une équipe  opérationnelle de 40 personnes au sein de DRT America. Cette nouvelle unité de production lui donnera la possibilité de distiller aux Etats-Unis les essences de papeterie sourcées localement. DRT libèrera ainsi des capacités de distillation d'essences sur son site de Vielle-Saint-Girons et pourra accroître ses approvisionnements auprès des papetiers européens, notamment scandinaves. Cette stratégie doit permettre la sécurisation des marchés existants de l'entreprise mais aussi le développement de nouveaux produits destinés aux marchés de la parfumerie et des résines terpéniques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :