Implanet : l'ensemble de la gamme d'implants Jazz autorisée aux Etats-Unis

 |   |  322  mots
Les ventes de Jazz, implant phare d'Implant, ont progressé partout au 1er semestre 2015, et notamment aux Etats-Unis où le CA explose de + 88 %.
Les ventes de Jazz, implant phare d'Implant, ont progressé partout au 1er semestre 2015, et notamment aux Etats-Unis où le CA explose de + 88 %. (Crédits : Implanet)
La société girondine Implanet, spécialisée dans les implants vertébraux et les implants de chirurgies du genou, vient d'obtenir l'autorisation réglementaire de la Food & Drug Administration (FDA) aux Etats-Unis pour l'utilisation de sa gamme d'implants Jazz compatible avec l'intégralité des systèmes de fixation thoraco-lombaires utilisés en chirurgie du rachis aux États-Unis.

Basée à Martillac, Implanet, qui a réalisé en 2014 un CA de 7 M€ avec 45 collaborateurs, vient d'obtenir l'autorisation de la Food & Drug Administration (FDA) qui rend la gamme de ses implants Jazz compatible avec l'intégralité des systèmes de fixation thoraco-lombaires (vis, tiges, crochets) utilisés en chirurgie du rachis aux États-Unis et dans le monde entier. La société, cotée sur Euronext à Paris, a ouvert depuis 2013 une filiale aux États-Unis (Boston).
Cette autorisation est d'autant plus importante pour la société qu'elle lui permet désormais de commercialiser l'ensemble de ses implants Jazz indépendamment des autres éléments indispensables à leur pose lors de chirurgies du rachis. Cette nouvelle homologation de la FDA fait suite à celle obtenue en juin dernier sur la Jazz Band, permettant à la société de répondre à l'intégralité des demandes des chirurgiens par l'offre d'une gamme exhaustive de différents diamètres.

"Nous attendions avec impatience cette nouvelle autorisation qui représente le franchissement d'une étape majeure pour notre développement, a déclaré Ludovic Lastennet, Directeur Général d'Implanet. D'une part, les chirurgiens ne seront plus restreints par des problématiques réglementaires de compatibilité de JAZZ avec d'autres systèmes très largement répandus, notamment pour les montages hybrides. D'autre part, nous faisons tomber la dernière barrière majeure à nos efforts commerciaux et marketing et pouvons désormais adresser les chirurgiens en promouvant activement notre gamme d'implant Jazz indépendamment de la solution de fixation utilisée. Sur le plan clinique, cette autorisation nous permet également d'initier et de financer des études prospectives multicentriques d'envergure aux Etats-Unis. (...) Cette autorisation nous ouvrira de nouvelles perspectives prometteuses et nous permettra d'accélérer les processus d'homologation de notre technologie dans d'autres pays à fort potentiel de marché."

La société a levé 11,2 M€ en début d'année pour accélérer la commercialisation de Jazz et son développement à l'export.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :