Le meilleur job de France sera adjugé par Loisirs enchères !

 |  | 813 mots
Lecture 4 min.
Créé il y un peu plus d'un an, le site loisirsencheres.com connaît un développement de +30% par mois. Il recrute régulièrement... et propose actuellement le meilleur job de France
Créé il y un peu plus d'un an, le site loisirsencheres.com connaît un développement de +30% par mois. Il recrute régulièrement... et propose actuellement le "meilleur job de France" (Crédits : Loisirs enchères)
Créée en juillet 2014 sur le modèle du site hollandais www.vakantieveilingen.nl, la startup bordelaise Loisirs enchères connaît un développement fulgurant. La société, qui recrute massivement depuis sa création, annonce qu’elle propose le “meilleur job de France”. Avis aux candidat(e)s !

Vous rêvez d'embaucher le lundi avec une tenue de rafting sur le dos ? De finir la journée de travail un verre à la main en faisant une croisière sur la Garonne ? Vous aimeriez même, pourquoi pas, que le reste de la semaine soit ponctué de sauts à l'élastique, de plongée sous-marine et que vous puissiez vous réveiller chaque matin ou presque dans un hôtel différent, avant de déguster un brunch sur une terrasse de Paris avant d'embarquer dans un avion un parachute dans le dos ? Et tout cela, en étant payé 2.000 euros net chaque mois ?
Inutile de maltraiter votre épiderme, vous ne rêvez pas, ce job existe.
C'est la startup bordelaise Loisirs enchères, spécialisée dans la vente aux enchères de loisirs, services touristiques et culturels qui le propose.

Testeur(se) professionnel(le) de loisirs

Ils sont actuellement 15 à avoir postulé, sur une page dédiée ouverte il y a quelques jours en partenariat avec autre startup bordelaise, JobiJoba, spécialisée dans les offres d'emploi, pour ce poste qui sera attribué à l'issue du mois de septembre.

"Ce n'est pas une provocation, ni juste un coup de pub ou de com", explique Thomas Boisserie, qui pilote Loisirs enchères depuis sa création. "Nous proposons vraiment, pour celles et ceux qui sont dynamiques, enthousiastes, férus de découvertes sportives, gastronomiques, géographiques, culturelles, amateurs de voyages, de rencontres et capables de commenter sur les réseaux sociaux, dans un blog, ce qu'ils ou elles ont vécu, un job de rêve."

Un job très correctement rémunéré qui va permettre à Loisirs enchères de tester, et donc de valider la pertinence de l'ensemble des offres que le site propose. "Nous avons fait le choix de mettre aux enchères des produits qui ne sont ni luxueux, ni bas de gamme, mais dans une gamme qui doit, avant tout, plaire à notre équipe. Les produits proposés doivent d'abord susciter l'envie de l'équipe de Loisirs enchères. Mais, désormais, avec ce job de testeur, nous allons encore plus loin dans l'implication de l'équipe dans la sélection des offres", assure le dirigeant.

Des offres soumises à la réalité du marché ?

Des offres toutes proposées aux enchères à partir de 1 euro et sans prix de réserve. "C'est le deal  entre nous et les sociétés qui proposent leurs produits ou services sur le site. Le prix, c'est vraiment les clients intéressés qui le fixent", analyse Thomas Boisserie.

"Les acteurs du tourisme et des loisirs choisissent généralement Loisirs enchères pour tester leurs offres, leurs tarifs et les comparer à ce que sont prêts à payer les consommateurs. C'est une occasion pour certains de réaliser une étude de marché grandeur nature. C'est l'occasion pour ces acteurs économiques de soumettre leurs offres aux réalités du marché. Quel prix les consommateurs sont-ils prêts à payer pour choisir leur offre ? A une époque où les soldes ne veulent plus rien dire ou presque, où les gens ont envie de payer le prix juste, la formule rencontre le succès des deux côtés. Les consommateurs sont là. Les professionnels, à plus de 80 %, reviennent régulièrement proposer des enchères sur leurs offres."

Des enchères dont le volume explose.

"Nous avons démarré il y a un an avec une enchère par jour... Désormais, 200 enchères sont proposées chaque jour en moyenne", souligne Thomas Boisserie.

Le volume d'offres suit la courbe de trafic du site et celle de la demande des utilisateurs. A l'image du décollage économique de l'acteur hollandais du même secteur, www.vakantieveilingen.nl, qui réalise 100 M€ de CA annuel, Loisirs enchères, qui est seul sur le marché français, connaît une croissance de son activité de +30 % chaque mois.

Le point d'équilibre financier, dès cet automne

"Nous avons l'ambition de faire aussi bien... notre croissance peut nous permettre de viser mieux. Nous atteindrons le point d'équilibre financier dès l'automne de cette année grâce à notre modèle économique basé sur la perception de frais fixés par enchère", souligne Thomas Boisserie.

Le décollage du site explique que ce "meilleur job de France" ne soit pas le seul à figurer parmi ceux que proposent Loisirs enchères.
La société est en effet passée de 1 à 15 salariés en moins de 12 mois. Elle devrait atteindre les 20 salariés d'ici la fin de l'année.

"Notre activité s'articule autour de trois métiers qui mobilisent l'essentiel de nos besoins en recrutement : l'activité commerciale des dénicheurs d'offres, le marketing digital pour faire venir les utilisateurs du site, et le développement web, le codage."

A ces métiers, désormais, il faudra ajouter celui testeur à temps plein.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :