Facebook, booster de business pour les TPE et PME ?

 |   |  653  mots
Michelle Gilbert, directrice de la communication de Facebook France
Michelle Gilbert, directrice de la communication de Facebook France (Crédits : Objectif Aquitaine / Mikaël Lozano)
Les équipes de Facebook en charge du développement de l’activité économique des PME font étape à Bordeaux, lundi 4 mai, à l’occasion du Bordeaux Business Booster. Michelle Gilbert, directrice communication de Facebook France, revient pour La Tribune - Objectif Aquitaine sur la finalité de l’événement organisé en partenariat avec la mairie de Bordeaux, l’Apacom et Aquinum.

Faire connaître son enseigne, développer sa clientèle, communiquer avec les personnes situées à proximité de son point de vente... Telles sont les problématiques au quotidien des très petites entreprises (TPE) et des petites et moyennes entreprises (PME). Aujourd'hui, l'outil Facebook est une des opportunités dont disposent les PME et TPE pour répondre à ces besoins. C'est pourquoi après Lille et Lyon, les équipes de Facebook France descendent à Bordeaux pour aller à la rencontre des entreprises bordelaises afin d'entendre leurs besoins et leur apporter des solutions concrètes. Le rendez-vous est donné lundi 4 mai à 18 heures à l'Athénée Municipal, place Saint-Christoly à Bordeaux.

Quelques jours avant l'événement, Michelle Gilbert, directrice de la communication de Facebook France, explique le pourquoi du comment d'un tel événement.

- Pourquoi faire un événement à destination des TPE et PME ?

"Facebook s'est fixé pour priorité depuis deux ans maintenant les PME et TPE. Ces dernières sont une partie importante de l'économie française. Facebook offre aux PME et TPE une audience de 29 millions de Français (nombre d'utilisateurs actifs par mois de Facebook en France - NDLR) et des outils adaptés. Les petites et moyennes entreprises et les très petites entreprises ont moins de ressources et Facebook offre aux boulangers, restaurateurs, plombiers, commerçants... un contact direct avec son consommateur, ce qui est une chose très importante pour ces entreprises. Des événements de ce genre ont déjà eu lieu à Lille et Lyon. Il y a quelques mois, je me suis rendue à Bordeaux et j'ai pu rencontrer la mairie de Bordeaux, l'Apacom (Association des professionnels aquitains de la communication - NDLR) et Aquinum (Association des professionnels du numérique en Aquitaine - NDLR) et nous avions la même idée : faire un événement à destination des TPE et PME."

- Pourquoi les TPE et PME ont tout intérêt à être présentes sur Facebook ?

"La mission de Facebook est de connecter les gens. Une personne va sur Facebook pour avoir des informations sur quelqu'un ou quelque chose. Nous, nous offrons à un utilisateur qu'il soit professionnel ou non des outils comme la création d'une page gratuite accessible depuis un ordinateur ou un mobile. Par ailleurs, nous avons lancé d'autres outils dont un en faveur de l'emploi : "Les PME recrutent". Il a été pensé en association avec la CGPME et la startup Work4 et permet aux PME et TPE, qui n'ont pas forcément de site Internet ou de service de ressources humaines, de partager leurs offres d'emploi. Dans certains cas, un onglet "Emploi" est même disponible sur la page de l'entreprise. Pôle emploi a rejoint cette initiative car les réseaux sociaux sont un bon moyen de trouver l'offre qui nous correspond puisque c'est là que l'on passe beaucoup de notre temps. 
Pour en revenir aux outils dédiés aux PME et TPE, Facebook leur permet de répondre à leurs objectifs de communication, de notoriété et même de développement à l'international. Cela est possible avec des outils gratuits mais aussi payants. Lors de l'utilisation d'un outil payant, l'équipe Facebook peut venir en aide à l'entreprise dans la stratégie à adopter. On peut faire de la publicité mais si on ne touche pas sa cible, cela ne sert à rien."

- Pourquoi venir à Bordeaux ?

"Nous venons à Bordeaux pour donner des ateliers pratiques aux agences, startups, TPE et PME mais aussi voir ce qu'il y a autour de nous. En venant plusieurs fois à Bordeaux, j'ai pu me rendre compte du dynamisme au cœur de la ville et de la métropole. Il y a plein d'idées et de projets qui se lancent mais on en est encore au stade de la pédagogie. C'est pourquoi nous allons à leur rencontre car l'objectif de ces TPE et PME, à la fin, c'est de faire du business."

Le programme du lundi 4 mai :

Bordeaux Business Booster

S'inscrire

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2015 à 9:19 :
Super crédible... A part les boboland business, qui peut croire un instant que ça marchera? Il faudrait en outre pour cela que les chiffres avancés sur les comptes FB soient fiables. Pas l'impression que ce se soit amélioré depuis la dernière fois que le sujet a été abordé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :