Géothermie : à Lons, une filière nationale sort (enfin) de terre

A Lons, il aura fallu plus de trois ans pour que le projet de la plus importante centrale électrique géothermique de France passe du papier au chantier. S’il n’a pas encore démarré, le chantier, porté par des PME françaises dont le Lot-et-Garonnais Fonroche en chef de file, pourrait donner le coup d’envoi à l’émergence d’une nouvelle filière régionale, voire nationale.

2 mn

Le projet de Lons, Fongeosec, porté par un consortium de PME emmenées par Fonroche, est peut-être le coup d'envoi de l'émergence d'une filière géothermique française.
Le projet de Lons, Fongeosec, porté par un consortium de PME emmenées par Fonroche, est peut-être le coup d'envoi de l'émergence d'une filière géothermique française. (Crédits : Enertime)

C'est fait. Trois ans après la présentation officielle du projet de centrale géothermique aux habitants de Lons par les ingénieurs de Fonroche Géothermie, filiale géothermie (implantée dans Hélioparc à Pau) du groupe agenais Fonroche, acteur majeur en France des énergies renouvelables, l'Ademe vient de donner le coup d'envoi du futur chantier.
Ce chantier à 80 M€ devrait permettre, à l'horizon 2017, à partir de la géothermie profonde (3 à 6 kilomètres) et de la chaleur de la terre qui permet aux puits de remonter une eau à plus de 150°, de produire 5,5 MW d'électricité et de chaleur.
Seul projet français retenu dans le cadre de l'appel à manifestation d'intérêt de l'Ademe, ce qui était jusque-là un projet baptisé Fongeosec va prochainement devenir un chantier de création de centrale qui va bénéficier d'une enveloppe d'aide de 30 M€. L'essentiel du reste de l'investissement étant assumé par Fonroche Géothermie, filiale, installée à Pau, du groupe lot-et-garonnais Fonroche.
"La conduite de ce projet est l'illustration parfaite du fait que même quand un dossier est porté par des PME, parfois très petites d'ailleurs, il peut néanmoins être assez bien monté  techniquement et surtout financièrement pour aboutir... même s'il s'agit d'un très grand projet. En France, on a plutôt le réflexe de privilégier les grands groupes pour ce type d'installation. Cela n'a pas été le cas ici, et c'est très encourageant", explique Gilles David, président de la société Enertime (22 salariés, siège à Courbevoie) qui est un des membres du consortium porteur du projet.

Le groupe Fonroche prêt à investir 400 M€ dans la géothermie

Enertime fournira la technologie de production d'électricité et de chaleur (via des centrales à vapeur à cycle organique de Rankine, autrement baptisées ORC) de Fongeosec, la future centrale qui sortira de terre à l'horizon 2017. Une centrale qui pourrait bien être le coup d'envoi, le vrai cette fois, de l'émergence d'une filière géothermique française. Une filière qui, jusque-là, à la différence de l'énergie photovoltaïque et éolienne, n'a pas bénéficié de programme de soutien de la part de l'Etat.
"Ce programme, pour Fonroche Géothermie qui souhaite, à terme, produire 200 MW d'énergie geothermique est un premier pas dans cette ressource renouvelable dont le potentiel mondial est estimé à 200.000 MW sur les 50 prochaines années, dont 800 MW en Europe", assure Gilles David.
Le chiffres semblent vouloir lui donner raison. S'il nous a été impossible d'avoir confirmation de cette information par Fonroche lui-même, le groupe lot-et-garonnais annonce régulièrement vouloir doter sa filiale Fonroche Géothermie d'une capacité d'investissement de 400 M€ pour prendre des positions majeures sur ce marché dans les années à venir. Ce projet d'envergure semble idéalement taillé pour donner les moyens à la filière géothermique française de développer et perfectionner une technologie exportable dans le monde entier.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 25/04/2015 à 16:52
Signaler
Où en est ce projet? L'enquête publique a-t-elle déjà eu lieu? L'ADEME est-elle maître d'ouvage? Quelle expérience de Fonroche dans cette technique? Quelle est la géologie du sous sol? L'Etat d'Oklahoma aux USA vient d'admettre que l'injection d'eau ...

le 30/04/2015 à 18:27
Signaler
Je signale à toutes fins utiles que j’interviens ici en tant que géologue praticien et non comme représentant d'un quelconque groupe d’intérêt... Je ne connais pas la teneur exacte du projet de FONROCHE mais si il y a une chose qui est bien connue d...

le 28/08/2016 à 23:55
Signaler
La géothermie tue moins d'oiseaux et est plus rentable que les éoliennes qui ne tournent jamais à 100 %...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.