A l’heure de la croissance, Octime s’offre un nouveau siège

 |  | 869 mots
Lecture 4 min.
Nouveau siège, nouvelles options, nouveaux produits (ici la pointeuse multimédia Octime Pop), Octime qui surfe sur une croissance à deux chiffres se renforce dans le domaine de la gestion et la planification des temps de travail
Nouveau siège, nouvelles options, nouveaux produits (ici la pointeuse multimédia Octime Pop), Octime qui surfe sur une croissance à deux chiffres se renforce dans le domaine de la gestion et la planification des temps de travail (Crédits : Octime)
Créée en 1999 à Salies-de-Béarn (64), la société Octime, spécialisée dans le développement et la distribution de progiciels de gestion du temps de travail, s’apprête à investir massivement dans un nouveau siège social, déplacé de quelques kilomètres à Orthez. Deux fois plus grand que le site actuel, le nouveau siège social sera capable d’héberger deux fois plus de salariés et il est installé sur un terrain qui laisse présager de futures extensions. Ce “maître du temps”… de travail fait montre d’ambition.

Au fil du temps, Octime, société créée en 1999 à Salies-de-Béarn (64) pour répondre à l'émergence aux besoins organisationnels des entreprises lors du passage aux 35 h de travail hebdomadaire, est devenue un acteur majeur sur le marché, national, de la solution informatique pour la gestion du temps de travail et de planification. Démarrée à 5, l'aventure de ce spécialiste de la gestion du temps "embarque" désormais 60 salariés.
Boostée par une croissance annuelle à deux chiffres, la société dirigée par Guillaume Berbinau, qui a réalisé 7,8 M€ de chiffre d'affaires en 2014, est à l'étroit dans son siège social actuel.

En 2016, déménagement à Orthez (64)

Dans les jours qui viennent, elle va lancer la construction, à Orthez cette fois, d'un nouveau siège social. C'est l'atelier d'architectes Gauche Muru Dupacq (Orthez) qui le réalisera. "Nous doublons la taille par rapport à notre site actuel, le prochain siège s'étendra sur 1.309 m2, sur deux niveaux", explique Philippe Montagut, directeur des opérations d'Octime. "Nous avons dimensionné ce site de telle manière que nous puissions accueillir une bonne centaine de salariés... mais nous avons aussi choisi un terrain assez grand pour envisager, à terme, un agrandissement !" La société, qui dispose d'un bureau commercial à Paris, s'installera dans ce nouveau siège orthézien fin 2016.
Octime, qui compte à ce jour 1.600 clients, uniquement français, déploie un ambitieux programme commercial. "Même si nos clients vont du groupe de 35.000 salariés à des PME de moins de 100 salariés, jusqu'à il y a un an nous étions surtout présents dans les grandes entreprises, dans les entreprises de taille intermédiaire. Ces sociétés ont facilement intégré l'avantage, en termes de facilité de gestion des personnels, et donc de productivité, de nos solutions. Elles sont armées pour investir dans ce domaine et savent que le retour sur investissement se fait à court terme. C'était moins le cas dans les PME et les TPE", souligne Philippe Montagut...

Octime

(Plan de coupe du futur siège social d'Optime à Orthez. Atelier Gauche Muru Dupacq )


Cap sur la PME et la TPE avec Octime Expresso

Mais ça, c'était avant. Car il y a un an et demi, Octime a mis au point un progiciel, vendu en mode SAAS, qui est en train de trouver sa cible. Baptisée Octime Expresso, la solution "prend la quintessence de notre solution originale, mais propose un accès simplifié à des fonctions de base. Il faut deux ou trois jours d'installation et de formation pour pouvoir en profiter. Nous l'avons packagée pour répondre spécifiquement aux besoins et aux moyens des entreprises de moyenne et de petite tailles", explique Philippe Montagut.
Depuis son lancement, Octime Expresso semble convaincre ses cibles. La société ambitionne de réaliser, à termes, 20 à 25 % de son CA annuel avec ce produit.

Les 15 mai prochain, Octime s'attaquera à la pénibilité

Son produit-phare et historique, Octime, fait, lui aussi, l'objet d'amélioration et d'innovation. Ainsi, l'équipe béarnaise s'apprête (lancement commercial le 15 mai) à proposer un nouveau module qui va se greffer à son outil de gestion du temps et des plannings. Pour préparer le passage de la loi sur la pénibilité, et l'obligation pour les entreprises de prévenir la pénibilité au travail. "Notre logiciel est un outil qui permettra aux entreprises de savoir, en temps réel, où en sont leurs salariés sur le plan de la pénibilité. En clair, il pourra les prévenir quand telle ou telle personne s'approche du seuil d'exposition à la pénibilité. Ce sera un outil de prévention, d'anticipation qui va grandement faciliter le travail de celles et ceux qui sont en charge de gérer ce dossier dans l'entreprise", estime Philippe Montagut.
Si dans ce marché de la gestion du temps de travail Octime est un des rares acteurs à ne pas fabriquer de badgeuses ou pointeuses, la société béarnaise a néanmoins développé, en interne toujours, un concept de badgeuse révolutionnaire.

Octime Pop réinvente la "pointeuse"

"Nous nous sommes rendu compte que le monde de la pointeuse n'évolue pas ou très peu. Nous avons donc planché, même si nous ne les construisons pas, sur un concept de pointeuse que nous avons baptisé Octime Pop. Il s'agit d'un terminal permettant aux salariés de badger au moment de leur arrivée et de leur sortie, mais sa particularité réside dans le fait qu'il s'agit d'un terminal multimédia  interactif qui peut délivrer de l'information sur mesure aux salariés au moment où ils pointent. Octime Pop peut leur donner de l'information sur le planning à venir, le décompte de leurs congés, il peut leur permettre de poser des congés, de recevoir un message ou de l'information émanant de la direction... le champ des possibles est énorme. C'est un outil de communication à part entière. Nous avons apporté de la valeur ajoutée à un outil qui, jusque-là, a très peu évolué. Nous sommes confiants sur le déploiement de cette offre qui, encore un fois, peut permettre aux entreprises qui la choisissent un retour sur investissement très intéressant", assure la direction d'Octime.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2015 à 9:47 :
Tout céramique simplifier avec les nouvelles technologies...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :