Exoès lauréate de My Positive Impact

 |   |  730  mots
Arnaud Desrentes a été lauréat du Prix La Tribune Jeune entrepreneur dans la catégorie Industrie en 2014
Arnaud Desrentes a été lauréat du Prix La Tribune Jeune entrepreneur dans la catégorie Industrie en 2014 (Crédits : DR)
La société girondine Exoès est arrivée troisième de la campagne nationale de mobilisation "My positive impact", lancée par la Fondation Nicolas Hulot pour mettre en lumière les solutions qui émergent dans la société civile pour lutter contre le dérèglement climatique.

La Fondation Nicolas Hulot profite de l'organisation à Paris en décembre de la Conférence internationale sur le climat (COP21) pour mettre en avant tout au long de l'année des solutions pour le climat grâce à une campagne de mobilisation inédite "My Positive Impact". 100 initiatives portées par des petites entreprises, des collectivités et des associations sont proposées au vote du public sur le site www.mypositiveimpact.org.

Exoes est arrivée 3e de la première session de vote qui portait sur 50 projets et qui vient de se clôturer. L'entreprise girondine, qui a recueilli 67.248 voix, va bénéficier d'une campagne de valorisation promise aux 5 premiers de cette session, qui commencera par une présentation dans "Ushuaïa le mag" au printemps. Créée en 2009 à Gradignan (33) et dirigée par Arnaud Desrentes, Exoès propose de récupérer la chaleur des pots d'échappement des véhicules pour réduire leur consommation de carburant.

Exoes

"Les poids lourds représentent 60 à 70 % des émissions de GES liées au trafic routier, or rien ou très peu de mesures sont prises pour lutter contre ce fléau ! Nous souhaitons profiter de cette campagne pour informer le législateur français, et surtout européen, que notre technologie pour réduire la consommation de carburant existe et qu'elle est fonctionnelle. Pour le moment, le lobbying dans ce domaine est très actif en Allemagne, mais nous souhaitons aussi être reconnus par les homologues français de ces lobbyistes", explique Arnaud Desrentes sur le site dédié à cette campagne.

Avec sa technologie EVE (Energy Via Exhaust), Exoes revendique une économie de 2.700 € par an et par camion, une réduction de 5 % de consommation de carburant (environ 2.500 l par an et par camion), un gain de 5.8 tonnes de CO2 par an et par camion, un temps de retour sur investissement entre un an et demi et 2 ans.

"Exoès va donc bénéficier d'une grande campagne de communication en 2015 qui, nous l'espérons, donnera la visibilité nécessaire pour convaincre de nouveaux partenaires et modifier la législation européenne vis-à-vis du transport routier", indique Arnaud Desrentes.

Selon un rapport de l'OCDE, les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 77 % uniquement pour les camions longues distances entre 1990 et 2006 et devraient encore croître de 24 % sur la période 2010-2015.

Partenariat d'envergure avant la fin de l'année

Exoes, qui vient d'obtenir une aide du Conseil régional et de Bpifrance à hauteur de 300.000 € chacun et en attend également une de l'Union européenne dans les semaines qui viennent, va pouvoir profiter de cette tribune pour promouvoir les derniers développements de son système qui justifie d'un rendement de 18 % supérieur aux systèmes concurrents. De bon augure alors que l'entreprise, qui a réalisé un peu moins de 200.000 € de CA en 2014 avec 15 salariés, est en phase active de commercialisation. 2015 devrait être l'année de la concrétisation. L'entreprise, qui est en négociation avec des équipementiers de poids lourds de rang 1 aux Etats-Unis et en Allemagne, travaille à la signature d'un partenariat d'envergure avant la fin de l'année.
 
D'autres candidats de la région figuraient dans cette première session de My Positive  Impact : l'association Curuma (Restauration des marais du Médoc) avec 8.512 voix, se classe 15e sur 50 ; l'écosystème Darwin arrive 17e sur 50 avec 7.024 voix. Trois autres projets créés hors de la région mais qui ont des antennes en Aquitaine ont également été présélectionnés par les 50 projets de cette première vague. Enercoop (fournisseur d'électricité 100 % renouvelable), représenté localement par la coopérative Enercoop Aquitaine, décroche la 2e place (74.686 voix). OuiCar, qui propose un service complet de location de voitures entre particuliers sécurisé et assuré tous risques, présent à Bordeaux, Biarritz, Pau, est classé 43/50. La plateforme Wimoov qui accompagne tous les publics en situation de fragilité (personnes en situation de handicap, personnes en insertion professionnelle, seniors...) vers une meilleure mobilité, se classe 45e sur 50.

La deuxième session de vote du public pour les 50 projets suivants aura lieu du 25 mai au 5 juillet pour une campagne de valorisation des lauréats prévu cet automne. Cette campagne trouvera son point d'orgue en décembre 2015 à l'occasion de la Conférence internationale sur le climat COP21 avec la remise des trophées "My Positive Impact" aux lauréats.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2015 à 22:58 :
c'est vrai que les électrons verts et les électrons maudits en provenance des centrales nucléaires ne se mélangent pas.
Pour les bons électrons et compte -tenu de l'intermittence des EnR, Enercoop doit donc fournir de l'électricité dite renouvelable 4 ou 5 jours par mois si l'on en croit le taux de charge des éoliennes et du PV.
a écrit le 23/04/2015 à 17:29 :
Un oubli....le réseau de coopératives Enercoop (fournisseur d'électricité 100% renouvelable) Lauréat en 2ème place est également représenté localement en Aquitaine par la coopérative locale Enercoop Aquitaine basé au sein du Darwin Écosystème à Bordeaux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :