Fermentalg publie ses résultats 2014

 |   |  473  mots
La construction de l'Unité de développement industriel doit permettre à la société de disposer d'une capacité de production initiale supérieure à 400 tonnes d'huiles de microalgues par an
La construction de l'Unité de développement industriel doit permettre à la société de disposer d'une capacité de production initiale supérieure à 400 tonnes d'huiles de microalgues par an (Crédits : Pascal Rabiller)
La société de biotechnologie industrielle Fermentalg, à Libourne (33), a présenté aujourd’hui ses résultats annuels 2014, année qui a vu l’entreprise lever 40,4 M€ lors de son introduction en bourse. Elle revient également sur les perspectives 2015 et 2016.

Société de biotechnologie industrielle spécialisée dans la production d'huiles et de protéines issues des microalgues, Fermentalg, qui emploie 60 personnes à Libourne (33) et a réalisé en 2014 un CA de 900.000 €, vient de publier ses résultats 2014. L'augmentation de capital de 40 M€ réalisée dans le cadre de l'introduction en Bourse de Fermentalg sur Euronext à Paris en avril, reste l'événement marquant de l'année pour la société, dirigée par Pierre Calleja, qui l'a fondée en 2009.

En 2014, les revenus issus des contributions financières de partenaires industriels de Fermentalg se sont élevés à 0,9 M€ contre 0,2 M€ en 2013. Les produits opérationnels, intégrant les subventions et le Crédit d'impôt recherche, s'élèvent à 2,3 M€, en progression de 62 % sur un an.
La progression des charges opérationnelles courantes (+ 55 % à 5,7 M€) traduit la montée en puissance de la société en termes de recherche et développement (+ 27 % à 3,3 M€) et de ressources financières, administratives et commerciales (+ 126 % à 2,3 M€).

Sur l'exercice, le résultat opérationnel courant, avant paiement en actions, ressort ainsi à - 4 M€ (- 2,3 M€ en 2013). Après prise en compte des autres charges opérationnelles et du produit net de la trésorerie, le résultat net 2014 atteint - 4 M€ contre - 1,8 M€ en 2013. Au 31 décembre 2014, Fermentalg dispose de 48,8 M€ de fonds propres, d'une trésorerie de 39,8 M€ et d'une trésorerie nette de 37,8 M€ après prise en compte des  avances remboursables accordées par Bpifrance dans le cadre des programmes collaboratifs.

En 2015, la construction de l'outil industriel, en 2016 la conquête commerciale

L'exercice 2015 qui vient de s'ouvrir doit concrétiser l'ambition industrielle de Fermentalg et sera dédié à la phase pré‐commerciale du développement. La construction de l'Unité de développement industriel doit permettre à la société de disposer d'une capacité de production initiale supérieure à 400 tonnes d'huiles de microalgues par an. Cette UDI représente un investissement d'environ 20 M€. Fermentalg a par ailleurs reçu l'agrément "Novel Food" européen pour son premier produit, l'huile enrichie en DHA (oméga ‐ 3) pour le vaste marché de la nutrition humaine, et prévoit de déposer des demandes d'autorisations dans d'autres régions. L'entreprise va également s'attacher à la qualification commerciale auprès des futurs clients dès cette année et à la mise en œuvre de nouvelles alliances dans une géographie plus internationale et sur le marché de la nutrition aquacole.

Dès 2016, Fermentalg devrait ainsi être en mesure de réaliser les premières ventes des produits propres, issues de son unité de production, conformément à l'engagement pris lors de l'introduction en Bourse. La production issue de l'UDI sera dédiée en priorité au marché de la nutrition humaine (oméga 3  et  oméga 6) adressé par Fermentalg en direct et au travers des co‐entreprises  Proléalg  et  Polaralg.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :