Le merchandising de Bébé 9 a l'accent québécois

 |   |  245  mots
Les 140 magasins et le site de e-commerce Bébé 9 vont bénéficier de l'expérience du Québécois Raymark en matière de merchandising
Les 140 magasins et le site de e-commerce Bébé 9 vont bénéficier de l'expérience du Québécois Raymark en matière de merchandising (Crédits : Mikael Lozano)
Le réseau coopératif de 140 magasins d’articles de puériculture Bébé 9 vient de confier la mise à niveau de son environnement informatique et des outils technologiques au service de la relation client à une société spécialisée québécoise : Raymark.

C'est le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard, lors de son passage de 48 heures à Bordeaux, qui a lâché l'information. Le réseau coopératif bordelais de magasins Bébé 9, déployé en France et au Maroc par le groupement France Maternité (40 salariés au siège bordelais), a choisi une société québécoise pour piloter la totalité du déploiement des solutions technologiques au service du merchandising, du e-commerce tous supports, du commerce de détail et de la relation clientèle du réseau coopératif qui compte 140 points de vente. Un réseau qui a réalisé, en 2014, 170 M€ de chiffre d'affaires TTC.
L'enseigne Bébé 9, dirigée par Manuel Lefèvre depuis Bordeaux, rejoint, dans le portefeuille clients du québécois Raymark (siège social à Montréal), des enseignes et des marques comme Christofle, Escada, Lowe, Hamilton, Luxottica (Ray Ban), Smuggler...

Raymark, partenaire idéal pour l'export ?

C'est donc désormais Raymark qui va prendre en charge l'omnicanalité commerciale de Bébé 9. Le Québécois va créer un environnement pour la marque qui sera identique quelque soit le canal (magasins, boutiques de e-commerce via les tablettes, smartphones ou PC) par lequel le client aborde l'enseigne.
Ce nouveau prestataire informatique a la capacité d'accompagner Bébé 9 dans ses velléités de développement à l'export. Présent au Maroc, le groupement France Maternité n'exclut pas une installation de son enseigne Bébé 9 outre-Atlantique... Au Québec ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/03/2015 à 15:27 :
Les Québécois préféreraient surement: "marchandisage" (à la place de merchandising) , les Français aussi.
Réponse de le 07/03/2015 à 11:50 :
"Marchandisage" ne présente pas d'esthétique phonétique particulièrement agréable mais, l'important pour un français est de pouvoir dire aussi "merchandising" sans retenue, tel que le font si bien les québécois lorsque c'est utile pour le business international !
Bref, chacun des français ayant une vraie ambition doit considérer que parler l'anglais est plus essentiel que de rester campé sur notre "exception linguistique" !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :