Switcharound.com casse les frontières

 |   |  509  mots
L’équipe Switcharound.com avec de gauche à droite : Matthieu Birot, développeur web, Melvyn Mouflin, DG et cofondateur, Edouard Gibert, cofondateur en charge du développement des partenariats, et Sophie Dyer, chargée de communication
L’équipe Switcharound.com avec de gauche à droite : Matthieu Birot, développeur web, Melvyn Mouflin, DG et cofondateur, Edouard Gibert, cofondateur en charge du développement des partenariats, et Sophie Dyer, chargée de communication (Crédits : Pauline Douillac)
Voguez jeunesse ! L’expression ne pourrait pas mieux illustrer le service proposé par Switcharound.com. A travers un site Internet, la startup développe un service de logement étudiant dédié aux écoles et universités. Le but : simplifier la mobilité des étudiants grâce à une solution sécurisée, avec assurance et accompagnement juridique. Pour avancer, la startup béglaise fait pivoter son modèle.

Le voyage est aujourd'hui devenu une étape obligée dans la vie d'un étudiant. Melvyn Mouflin et Edouard Gibert ont eu la chance de profiter de ces moments. Quelques années après avoir tiré un trait sur leurs vies étudiantes, ils vivent de voyage et d'échanges à travers un nouveau projet : Switcharound.com, une plateforme de sous-location légale et temporaire entre étudiants.

Tout a commencé d'un projet d'école au sein de l'IAE Aix-en-Provence. Melvyn Mouflin et ses camarades créent, pour une étude de cas, ce projet de sous-location pour étudiants afin de faciliter les déplacements. Ses études finies, Melvyn Mouflin pose ses valises à Bordeaux après avoir bourlingué du côté de Nancy, de l'Australie, de l'Asie et d'Hossegor. Dans ses cartons : l'envie de développer pour de bon l'idée mûrie à Aix-en-Provence. Le surf, qui lui a fait choisir la ville de Bordeaux pour la proximité des spots, lui fait rencontrer celui qui deviendra le cofondateur de Switcharound.com, Edouard Gibert, lui aussi globe-trotter pour avoir grandi et fait ses études à Tahiti, étudié à Bordeaux et travaillé à Saint-Martin aux Antilles.

Savoir accepter un échec

A sa genèse, Switcharound.com était une plateforme qui permettait aux étudiants d'échanger bilatéralement leur appartement, c'est-à-dire un pour un.

"Après huit mois de production du site, nous nous sommes rendu compte que nous avions sous-dimensionné le fait que pour échanger un appartement, il faut des affinités. Finalement, nous avons opté pour un modèle moins contraignant où l'étudiant peut décider de sous-louer son propre appartement, ou de sous-louer un autre logement, ou de faire les deux", explique Melvyn Mouflin, directeur général et cofondateur.

Autre changement : le financement. Fini les 49 euros d'assurance par mois réglés par l'étudiant, le service est désormais commercialisé aux écoles qui pourront le proposer à leurs étudiants. Ces derniers peuvent donc bénéficier du service gratuitement si leur école a souscrit au service. A ce jour, 17 écoles sont partenaires de Switcharound.com : Skema Business School, soutien historique, mais aussi le réseau IAE, l'Ensa Nantes, l'Efap... et depuis quelques jours l'Université de Bordeaux, nouvelle qu'ils ont appris pendant le Google Launchpad auquel la startup participait.

Edouard Gibert, cofondateur en charge du développement des partenariats, précise : "La sous-location est légale si le propriétaire fournit son accord écrit. Pour toute offre de sous-location, nous vérifions que l'étudiant a l'agrément de son propriétaire, que le loyer demandé est celui payé tous les mois, l'identité des membres et nous couvrons tout sous-locataire avec l'assurance April International Voyage."

Trois semaines après avoir lancé la nouvelle version du site après le changement de modèle, 400 étudiants se sont inscrits. Au 1er trimestre 2015, l'équipe de Switcharound.com lancera de nouvelles fonctionnalités : un système de paiement du loyer en ligne et les documents juridiques concernant la sous-location mis en ligne. Autre projet : réaliser une levée de fonds avec l'appui de la technopole Bordeaux Unitec.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :