En Gironde, Le Bélier échappe à la crise européenne

 |   |  340  mots
Le Bélier tire largement partie de ses implantations en Asie
Le Bélier tire largement partie de ses implantations en Asie (Crédits : reuters.com)
L’équipementier automobile Le Bélier, à Vérac (33), continue de profiter de la croissance des marchés asiatiques et anticipe une année 2015 positive en termes d’activité et de situation financière.

Avec un chiffre d'affaires en hausse de 20,3 % au quatrième trimestre 2014 sur un an, à 69,8 M€, le groupe Le Bélier, 2.200 salariés dont 330 au siège de Vérac, est en croissance de + 9,5 % sur l'année. Le groupe girondin, équipementier automobile spécialisé dans la fabrication de pièces en aluminium (systèmes de freinage, suspensions, supports moteurs, turbocompression...) pour de grands constructeurs automobiles, comme PSA, Volkswagen, BMW ou Daimler, a en effet réalisé un chiffre d'affaires de 258,7 M€ l'an dernier.

Cette hausse d'activité tient compte de l'absorption en juillet 2014 par Le Bélier du groupe HDPCI, à Hongkong. Sans l'apport d'activité de HDPCI, à périmètre constant, le chiffre d'affaires de Le Bélier augmente de 3,9 % sur un an et de 5,4 % au quatrième trimestre. L'évolution du prix de l'aluminium (qui impacte le prix final) est une autre variable qui joue sur le chiffre d'affaires.

260 M€ d'affaires nouvelles

Corrigée des variations du prix de l'aluminium, la croissance du chiffre d'affaires s'élève ainsi à + 11,5 % sur 2014 et à + 18,1 % au quatrième trimestre (soit + 5,9 % et + 3,2 % à périmètre constant). Le Bélier s'appuie sur trois activités principales : les fonderies, qui ont généré 213,2 M€ d'activité en 2014, soit + 10,1 % en intégrant l'acquisition de HDPCI et + 3,4 % à périmètre constant, l'usinage dont le CA atteint 31,6 M€ (+ 12,7 % avec HDPCI et à périmètre constant) et la fabrication d'outillages, à 9,2 M€ (en recul de 10,3 % et 12,6 %).

La direction du groupe souligne qu'à périmètre constant le tonnage vendu s'établit à 53.000 tonnes (+ 6,3 % en 2014), soit une hausse supérieure à la croissance automobile mondiale. Les foyers de croissance sont plutôt stables puisque l'Asie (avec la Chine) reste en tête, à + 17,8 %, devant l'Amérique du Nord (+ 10,6 %) et l'Europe (+ 1,4 %). Le groupe anticipe des performances économiques en hausse en 2015 et une situation financière satisfaisante. Des perspectives positives alimentées par le volume des commandes acquises ces dernières années (soit 260 M€ de nouvelles affaires en cumulé sur la durée de vie des programmes) et l'impact de la reprise de HDPCI sur une année pleine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :