Bordeaux : ConcoursMania s’installe dans le top 8 mondial

 |   |  662  mots
Julien Parrou, PDG de Groupe ConcoursMania
Julien Parrou, PDG de Groupe ConcoursMania (Crédits : Agence Appa)
Groupe ConcoursMania, qui a son siège social à Bordeaux, est le leader européen et désormais le n°8 mondial des éditeurs de jeux sur Facebook. Invité du Petit Déjeuner de La Tribune - Objectif Aquitaine, organisé en partenariat avec le Crédit agricole d'Aquitaine, à l'hôtel Mercure Cité mondiale, le PDG de ConcoursMania, Julien Parrou, a présenté l’histoire et la stratégie de développement, notamment à l’export, d’un groupe spécialiste du jeu marketing en ligne en pleine croissance.

Coté en bourse depuis mai 2011, le groupe issu d'une société unipersonnelle créée par son actuel PDG, Julien Parrou, a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 17,54 M€, en croissance de 16,8 % par rapport à 2012 (le groupe réalisait 7,5 M€ de CA en 2010).
ConcoursMania, qui publiera ses chiffres 2014 début mars, va sans doute, selon les spécialistes du marché, réaliser une nouvelle croissance pour atteindre 20 M€ de chiffre d'affaires.

Le groupe, qui compte désormais 95 collaborateurs et qui a toujours été rentable, est déjà présent à l'international, en Europe bien sûr, mais aussi en Amérique du Sud et en Amérique du Nord. Répondant à l'invitation de La Tribune - Objectif Aquitaine et aux questions d'un de ses journalistes, Jean-Philippe Dejean, Julien Parrou a présenté à près de 150 lecteurs la stratégie de développement de ConcoursMania. Une stratégie qui passe par un renforcement de cette présence à l'international dans les mois qui viennent. La société, qui a vu son CA à l'export progresser de 40 % en 2013, a récemment ouvert un bureau commercial au Québec, qui enregistre ses premières conquêtes.

Acquisitions au Canada, vues sur la Pologne, renforcement en Italie

"Nous sommes en négociation exclusive pour l'acquisition de trois sites Internet de la société québécoise Mastodonte, leader canadien du jeux-concours. L'audit concernant ces cibles est en cours. L'affaire devrait être finalisée dans les deux-trois mois. C'est très important pour le groupe car si le Canada compte moins d'habitants que la France, le marché du marketing est au moins équivalent à celui de l'Hexagone. A ce jour, nous sommes présents au Benelux, en Espagne, au Canada, en Amérique du Sud et du Nord et nous allons étudier la possibilité de créer une filiale en Italie. Nous y avons des clients mais si, comme nous l'espérons, le marché décolle en Italie, nous nous y installerons physiquement."

Le groupe bordelais, qui développe sa présence via la marque commerciale Actiplay (société française rachetée en 2011 après l'introduction en bourse), abordera prochainement le marché polonais, où il entend prendre des positions commerciales.
ConcoursMania, qui dispose dans sa bases de données de plus de 8 millions de profils très qualifiés et permet à ses clients de recruter jusqu'à 2 millions de nouveaux profils chaque mois, a évoqué, par la voix de son PDG, sa stratégie de développement pour 2015.

French Tech : l'accélérateur bordelais s'appellera Héméra

"Elle passe, bien sûr, par l'internationalisation de ConcoursMania via la marque Actiplay, mais aussi par le renforcement de notre présence sur de nouveaux supports. Aujourd'hui, le web est un support ancien, la bascule sur le mobile est massive dans notre secteur. Enfin, nous allons continuer à investir fortement dans les technologies qui nous permettent d'affiner encore le dialogue entre nos outils et les bases de données des clients."

Interrogé sur l'association Bordeaux Entrepreneurs qu'il préside et qui a vocation à accompagner, voire à "mentorer" les porteurs de projets entrepreneuriaux bordelais, Julien Parrou a évoqué l'accélérateur dédié aux entreprises du web que souhaite porter l'association dans le cadre du Label French Tech, qui attribue 200 M€ aux accélérateurs de l'ensemble des villes labellisées.

"Nous lui avons trouvé un nom : Héméra, déesse grecque du jour et de l'éveil, et nous lui cherchons des locaux. Nous avons des pistes de sites situés en plein de cœur de Bordeaux. La création de l'accélérateur est donc désormais lancée. Il faut savoir que la métropole bordelaise dispose d'un autre accélérateur : eCom33, site dédié, au Haillan, à l'accueil et à l'accompagnement des jeunes pousses du e-commerce."

Le compte-rendu complet du Petit Déjeuner avec Julien Parrou est à retrouver dans le prochain numéro de La Tribune - Objectif Aquitaine, à paraître le 26 février chez votre marchand de journaux ou sur abonnement).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :