News Republic investit et recrute

 |   |  642  mots
Gilles Raymond et Jérôme Le Feuvre
Gilles Raymond et Jérôme Le Feuvre (Crédits : Agence Appa)
Le succès de News Republic ? Un outil qui permet à l’information qui intéresse un lecteur de le suivre partout. Cette startup bordelaise a mis au point un outil de recherche et d’analyse sémantique, TagNav, qui permet à l’utilisateur de ses applications mobiles d’avoir accès à une revue de presse géante et sur-mesure. En 2015, News Republic poursuit le développement de son outil en investissant 432.000 €, notamment grâce à l’aide de la Région Aquitaine et de Bpifrance.

News Republic, c'est pour un détenteur d'un smartphone ou d'une tablette la possibilité d'accéder à du contenu informatif de The Guardian, l'AFP, Bloomberg News, Le Huffington Post... Ou encore BBC International, les médias du groupe Condé Nast (The New Yorker, Vanity fair, Vogue...), CBS. Des partenaires avec lesquels la startup bordelaise vient de signer ou s'apprête à signer.

Aujourd'hui, News Republic propose 1.000 sources de contenus différents et traite jusqu'à 55.000 articles par jour, qui seront accessibles depuis leurs applications : News Republic, l'application éponyme, Appy Geek (contient une revue de presse de l'actualité technologique), Appy Gamer (sur les jeux vidéo), Sports Republic (pour les amateurs de sport) et Glam Life (actus people). A savoir que les deux dernières applications sont désormais intégrées à News Republic. Un regroupement d'informations, rendu possible grâce à leur moteur sémantique, TagNav.

"Le lecteur a des centres d'intérêt différents de son voisin. Notre travail, c'est de cibler ce qui intéresse le lecteur et c'est pour cela que nous poursuivons le développement de notre outil en investissant 432.000 €, avec le soutien de la Région Aquitaine (qui a apporté une aide de 140.000 € - NDLR) et de Bpifrance (via une aide à l'innovation remboursable - NDLR). En 2014, nous avions développé la recommandation intelligente afin de faire part à l'utilisateur des articles qui seraient susceptibles de l'intéresser, en fonction de ce qu'il a l'habitude de lire, de ses centres d'intérêt. Cette année, nous souhaitons ajouter de la pertinence à cette recommandation intelligente. Nous entrons dans une nouvelle phase : celle du développement de l'innovation et du développement à l'international", explique Jérôme Le Feuvre, directeur général de News Republic.

Une des 50 applications reconnues par Google

L'objectif de News Republic est donc d'aller chercher du contenu et de la pertinence dans ces contenus. Pour cela, l'ajout de nouvelles langues et la signature de partenariats avec des médias internationaux sont essentiels. Le chinois mandarin est désormais présent sur l'application depuis 2014 et de nouvelles langues asiatiques devraient être proposées dès cette année. Une édition mexicaine a également été lancée, suivie d'une édition russe. Ainsi, News Republic a été distinguée cette année par Google comme une des 50 applications retenues comme "Editor's choice".

Dans les cartons pour cette nouvelle année : des lancements en Inde (1er trimestre 2015), à Hong Kong, où la startup a un bureau, et à Taïwan (2e trimestre), des partenariats en Chine et le développement de la marque depuis San Francisco, où évolue son président Gilles Raymond à temps plein aux côtés de 4 personnes.

+ 1.529 % de croissance entre 2009 et 2013

Après une année 2014 de croissance notamment du côté des usages (croissance boostée par BlinkFeed, une application en marque blanche créée pour HTC et installée sur tous les mobiles de la marque dans le monde depuis l'an dernier), News Republic espère voir, en 2015, un essor des revenus publicitaires sur mobile. Son modèle économique repose sur un partage des revenus publicitaires avec ses partenaires en fonction des articles les plus consultés, mais aussi sur les revenus publicitaires naissants via les publicités présentes au sein de l'application (à l'ouverture de l'appli, sous la forme de bandeaux...).

Pour 2015, dans le lot des traditionnels vœux adressés à chaque début d'année, il ne reste plus qu'à souhaiter à News Republic de confirmer sa croissance exponentielle de + 1.529 % en 5 ans (entre 2009 et 2013), d'arriver à la rentabilité six ans après sa création, de monter sur la première marche du podium du Deloitte In Extenso Technology Fast 50 après être arrivée 2e en 2014, et de trouver la vingtaine de pépites que la société compte recruter en France mais surtout à l'étranger pour ainsi passer de 31 emplois (représentant 11 nationalités) à une cinquantaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :