Landes : DRT investit massivement

 |   |  326  mots
Grâce aux investissements programmés, le site DRT de Vielle-Saint-Girons (40) monte en puissance, alors que DRT possède sept autres usines dans le monde
Grâce aux investissements programmés, le site DRT de Vielle-Saint-Girons (40) monte en puissance, alors que DRT possède sept autres usines dans le monde (Crédits : DRT)
Faire du neuf à Vielle-Saint-Girons dans les Landes, c’est ce que fait la société DRT (siège à Dax - 40). Elle investit dans un nouvel outil de fractionnement d’un coproduit issu de la fabrication de pâte à papier, qui va d’ailleurs faire l’objet d’un accompagnement financier (1,4 M€) de la part du Conseil régional d’Aquitaine.

Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine, a annoncé qu'une aide régionale de 1,4 M€ en direction de l'acteur majeur de la chimie verte, DRT, allait être soumise au vote des élus au titre de "l'amélioration de l'efficacité énergétique" du site de Vielle-Saint-Girons dans les Landes. En fait, cette subvention va s'intégrer dans un investissement majeur, porté par la société DRT (1.200 collaborateurs), spécialisée dans la valorisation de la colophane et de l'essence de térébenthine extraites de la résine de pin, dont le siège se situe à Dax.

La société va, moyennant une enveloppe de 13,5 M€, doter son site de Vielle-Saint-Girons  d'un nouvel outil de fractionnement du CTO, un coproduit issu de la fabrication de la pâte à papier.

Anticiper les besoins futurs et rester leader mondial

Le site landais de DRT monte en puissance, donc, alors que la société à capitaux majoritairement familiaux possède sept autres usines dans le monde (quatre en France, dont Lesperon et Castets également dans les Landes, une en Chine et en trois en Inde via une coentreprise) qui lui permettent de réaliser 350 M€ de CA annuel.

L'investissement consenti vise, d'une part, à augmenter la compétitivité du site landais au travers de l'amélioration énergétique de l'outil de distillation, mais aussi, en augmentant sa capacité de production, à répondre aux besoins futurs des industries des adhésifs, des revêtements, du marquage routier, du chewing-gum et des caoutchoucs synthétiques pour ce qui est de la technologie de fractionnement du Crude Tall Oil, un produit généré par l'industrie papetière, très présente dans le massif forestier landais.

"L'investissement doit permettre à DRT de sécuriser les marchés existants et renforcer sa position de leader mondial dans ses spécialités", rappelle dans un communiqué de presse la direction de DRT. La nouvelle unité de fractionnement entrera en fonctionnement au cours du second semestre 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :