Cité des civilisations du vin : la facture grimpe

 |  | 471 mots
Lecture 2 min.
La Cité des civilisations du vin devrait ouvrir au second semestre 2016
La Cité des civilisations du vin devrait ouvrir au second semestre 2016 (Crédits : Objectif Aquitaine / Mikaël Lozano)
Lors d'une visite du chantier ce midi, le maire de Bordeaux Alain Juppé a présenté les évolutions du coût de la future Cité des civilisations du vin, en cours d'édification. Et sans grande surprise, la facture grimpe. Au lieu des 66,6 M€ HT prévus initialement, l'ouvrage nécessitera un investissement de 77,7 M€. En cause : l'évolution mécanique du coût de la construction et du foncier, plus une sous-estimation de la maîtrise d'œuvre. S'y rajoute des dépenses d'équipement supplémentaires. La participation de la mairie passera donc de 13 à 31,1 M€ pour un projet qui se chiffrera finalement au total à 81,1 M€ HT.

Après un an de travaux, le gros œuvre de la Cité des civilisations du vin commence à toucher à sa fin. La pose de l'impressionnante charpente va se poursuivre dans les prochaines semaines, ainsi que la pose des façades puis l'installation des équipements. La livraison du bâtiment, destiné à faire rayonner le vignoble et la métropole bordelaise en accueillant chaque année 450.000 visiteurs, est programmée pour le 31 mars 2016 et l'ouverture dans les mois qui suivront.

Ce midi, Alain Juppé a fait le point sur l'investissement nécessaire. "Au moment du choix du projet, présenté en 2011, le coût prévisionnel s'élevait à 63 M€ HT valeur janvier 2011, soit un coût actualisé à la livraison de 66,6 M€ HT compte tenu de l'inflation. Aujourd'hui 66 % des marchés ont été attribués, représentant 85 % de leur montant global, ce qui permet d'approcher de manière fiable le coût définitif des travaux et des investissements." Alors ? Le coût grimpe à 77,7 M€ HT en valeur d'achèvement. Soit "un dépassement de 11,2 M€, 17 % du budget primitif". Alain Juppé avance plusieurs explications : "Le couvert a coûté plus cher que prévu, du fait d'une sous-estimation initiale de la maîtrise d'œuvre et de la spécificité de la construction. Ce surcoût dépassant les 8 M€ se double d'une hausse du prix du foncier de 0,3 M€. Nous avons également souscrit une assurance dommage ouvrage à 1,2 M€ et prévu des provisions financières pour aléas d'1,2 M€ également."

Dépenses supplémentaires

A ces éléments, il faut rajouter des postes de dépenses supplémentaires : 3,4 M€ pour l'intégration du mobilier dans le projet et le développement du "périmètre numérique". Comprendre, des systèmes d'information plus sophistiqués et un "compagnon de visite" (traduction en huit langues, prise en compte des handicaps...) qui pourra être étendu aux autres musées de la ville. Ce qui nous donne au final une addition à 81,1 M€ HT en valeur d'achèvement. Conséquemment, si la part des financeurs extérieurs ne bouge pas à 50 M€, celle de la Ville passera de 13 à 31,1 M€. Un dépassement "inscrit dans le prochain programme pluriannuel d'investissements" selon Alain Juppé.

Le maire UMP a appelé à "mettre cet investissement en regard des retombées économiques et sociales attendues" (40 M€ directs, indirects et induits par an et 750 emplois équivalent temps plein dont 250 directs en phase d'exploitation / 60 M€ directs, indirects et induits par an et 200 emplois équivalent temps plein en phase de construction selon Protourisme).

Un ponton géant
Alain Juppé a également annoncé que le ponton de 90 m par 5 m qui permettra aux paquebots fluviaux d'accoster à la Cité serait réceptionné en mars 2016. Son coût : 1,8 M€, partagé entre la Ville, la Communauté urbaine de Bordeaux et le Conseil régional (25 % chacun), le Conseil général (11 %) et l'Etat (14 %).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/12/2014 à 14:26 :
Et sans doute faudra-t-il revoir le montant du bakshih de l'aigrefin Juppé :-)
Réponse de le 02/12/2014 à 16:00 :
un petit peu limite, la remarque !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :