Yooji lève 1,5 million d'euros

 |   |  291  mots
Frédéric Ventre, PDG de Yooji
Frédéric Ventre, PDG de Yooji (Crédits : Objectif Aquitaine / Appa)
Spécialisée dans la fabrication d’aliments infantiles bio et surgelés, la start-up bordelaise Yooji a fait entrer hier à son capital le groupe Caravelle.

Cette opération lui permet de lever 1,5 million d'euros, une somme qui servira à financer l'extension de son outil industriel situé sur l'Agropole d'Agen-Estillac et d'importants investissements de communication. Yooji, dirigée par Frédéric Ventre, produit des purées de légumes présentées sous forme de petites portions surgelées de 20 grammes, en poches souples refermables de 12 ou 24 unités. Sa gamme de 11 recettes devrait rapidement s'étoffer.

Le groupe industriel français Caravelle, dont Hélène Martel-Massignac est PDG, est présent dans les secteurs de la pharmacie (Cooper) et la carrosserie industrielle (Benalu et Bennes Marrel). Mais il est aussi impliqué dans l'hôtellerie et le tourisme, co-contrôlant notamment Belambra, numéro un des clubs de vacances en France, avec la Caisse des Dépôts. Caravelle est notamment l'auteur de la fusion entre les transporteurs Mory et Ducros Express, et actionnaire principal d'Arcole Industries qui a repris en février Mory Ducros. « C'est la première fois que le groupe investit dans une start-up », souligne Frédéric Ventre. Caravelle prend moins de 25 % du capital de Yooji.

Recrutements à l'horizon

Les purées de Yooji sont aujourd'hui disponibles dans une quarantaine de grandes surfaces des enseignes E.Leclerc, U, Géant Casino, Cora, et en ligne sur Houra.fr. Frédéric Ventre table sur une présence dans « 150 points de vente supplémentaires d'ici à fin 2014 ». Pour faire face à ce développement, la société, qui a créé une quinzaine d'emplois en Gironde et Lot-et-Garonne depuis son lancement en septembre 2012, devrait recruter. Elle prévoit une cinquantaine d'emplois supplémentaires sur son site de production de l'Agropole d'Agen d'ici 3 à 4 ans, et devrait injecter plus de 5 M€ d'investissements matériels dans son outil de production.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2014 à 8:47 :
Je souhaite bon courage et longue vie professionnelle aux salariés...
Mode d'emploi caravelle :
Supprimer toutes forces syndicales ou se les mettre dans la poche...C'est facile avec de bons gros chèques et ensuite avoir les mains libres pour imposer ses façons de faire...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :