Bordeaux grands crus : Dartess ouvre un quatrième entrepôt haut de gamme à Bruges

Dartess a ouvert à Bruges, dans la banlieue de Bordeaux, un quatrième entrepôt haut de gamme consacré aux grands crus. Un marché en pleine croissance qui permet à Dartess d'assurer en particulier la garde de caves particulières à plusieurs millions d'euros parfois venues de Hongkong. Un dynamisme qui doit aussi beaucoup à la puissance de feu internationale des maisons de négoce en vin bordelaises estime Frédéric Lanteri, directeur général de Dartess.

5 mn

Frédéric Lantéri, deuxième en partant de la gauche, avec son équipe dans un entrepôt apparemment vide déjà réservé à 40 % de ses capacités.
Frédéric Lantéri, deuxième en partant de la gauche, avec son équipe dans un entrepôt apparemment vide déjà réservé à 40 % de ses capacités. (Crédits : Agence Appa)

Dartess a inauguré ce vendredi 25 mars à Bruges (Bordeaux Métropole) un nouvel entrepôt haut de gamme de 4.200 m2 consacré aux grands crus mais aussi "aux vins et spiritueux d'exception". Sur ce segment de marché logistique branché luxe, où les nombres à six zéros sont monnaie courante, la discrétion est plus qu'une vertu. Les chiffres y sont distillés avec précaution. Ce qui explique pourquoi Frédéric Lanteri, directeur général de Dartess, refuse d'indiquer le montant de l'investissement nécessaire à la construction cet entrepôt un peu hors norme.

Lire aussi 2 mnDartess le logisticien en vins et spiritueux girondin reste à la hausse

Ce dernier est tout d'abord classé ICPE (Installations classées pour la protection de l'environnement) 1510 : rubrique qui durcit les règles de fonctionnement des entrepôts contenant des produits inflammables. Une définition qui a été élargie à de nouveaux secteurs d'activité après le terrible accident de Lubrizol à Rouen. Par ailleurs cet entrepôt sous douane incorpore des fonctions très recherchées dans le monde du vin, soit les contrôles de température et d'hygrométrie. Il est surveillé 24 heures sur 24 tous les jours de la semaine et tous les mois de l'année.

"C'est le quatrième entrepôt consacré au marché des grands crus que nous ouvrons à Bruges, parce que cela nous permet de créer des synergies avec les équipes des trois autres qui sont déjà ouverts.

Il y a un vrai besoin de disposer de ce type de stockage pour les vins haut de gamme. Dans le vignoble bordelais les grands crus représentent moins de 10 % de la production en volume mais 30 % en valeur ! Songez qu'une palette de Margaux de 1,5 m3 représente une valeur marchande de 500.000 euros... Nous avons une clientèle très haut de gamme", décortique pour La Tribune Frédéric Lanteri.

Lire aussi 6 mnComment U'Wine transforme des grands crus en placements financiers

 Une année 2020 en forte hausse pour le stockage

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le niveau d'activité de Dartess n'a pas faibli en 2020 bien au contraire. A 22,1 millions d'euros, son chiffre d'affaires a même affiché une croissance très soutenue pour cet exercice, en hausse de +17 % par rapport à 2019.

"Il y a eu plusieurs raisons à cette hausse et notamment les effets de la pandémie de Covid-19. Avec le ralentissement de l'activité la demande de stockage a fortement augmenté, avec un effet de saturation lié à l'explosion des ventes en e-commerce sur Internet. Ce mouvement s'est poursuivi avec des nuances en 2021, exercice pendant lequel notre chiffre d'affaires a encore fortement progressé pour atteindre 26 millions d'euros", retrace Frédric Lanteri.

Dartess détient 25.000 m2 d'entrepôts consacrés à la logistique des grands crus en Gironde. Et l'entreprise a sous sa garde la bagatelle de 4,5 millions de ces bouteilles haut et très haut de gamme. Un impressionnant volume reflet du succès des prestations proposées par Dartess mais aussi du puissant dynamisme de la place bordelaise. Avec son nom et son vignoble, Bordeaux ne pouvait pas jouer en seconde division dans le commerce du vin.

Lire aussi 6 mn« Les vins de Bordeaux n'avaient jamais atteint un niveau aussi haut à l'export ! » (Bernard Farges)

 Bientôt un nouvel entrepôt près de Saint-Emilion

"Bordeaux est une référence sur le marché international, en particulier à cause de l'importance de ses maisons de négoce, qui sont soixante à travailler sur les bordeaux grands crus, et une trentaine à ne faire que ça. Ce qui explique que nous ayons des clients étrangers qui nous confient leurs caves. En particulier des Anglais et des milliardaires de Hongkong. Parce qu'à Bordeaux certains de nos clients négociants travaillent avec des brokers à Londres.

Il peut arriver à ces derniers d'acheter des caves à 10 millions d'euros à Hongkong et d'en rapatrier les bouteilles à Bordeaux pour les faire reconditionner. Nous savons parfaitement gérer ce type d'activité qui relève de l'ultra luxe", relève le directeur général.

Lire aussi 5 mnAprès Ford à Blanquefort : Bordeaux Métropole fait-elle du "logistique bashing" ?

Ce 4e entrepôt bordelais est opérationnel depuis un mois et déjà 40 % de son espace et réservé comme le précise Frédéric Lanteri. D'autant qu'en plus de l'hébergement de caves particulières, le logisticien propose des services à façon pour la préparation des commandes, comme la mise en coffret. Les maisons de négoce confient ainsi à la filiale logistique bordelaise du groupe vendéen Tesson d'autres vins d'exception venus de tous les grands vignobles du monde, qu'il s'agisse de la province de Maipo, au Chili ou de la Napa Valley californienne.

Le directeur général précise que l'an dernier Dartess a ouvert un premier entrepôt en Bourgogne, et que le groupe travaille sur le dernier kilomètre de la livraison de vin à Paris depuis trois ans. Par ailleurs, il vient d'acheter du foncier à proximité de Saint-Emilion pour ouvrir sur place d'ici mai 2023 un entrepôt consacrés aux crus de Saint-Emilion et satellites. Et puis les Américains, sevrés de grands vins de Bordeaux à cause de la guerre douanière lancée par Trump sont selon Fédéric Lanteri en train de se rattraper. Les ventes de grands crus bordelais outre-Atlantique seraient en train de flamber.

Lire aussi 5 mnLuz Environnement s'apprête à industrialiser le réemploi des bouteilles des vins de Bordeaux

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.