Vins de Bordeaux : les treize premiers professionnels bordelais labélisés RSE

Le Forum environnemental des vins de Bordeaux a dévoilé l'identité des treize premiers acteurs du vignoble bordelais labellisés RSE (responsabilité sociétale des entreprises) dans le cadre de la démarche "Bordeaux cultivons demain". Objectif : réduire à la fois les intrants phytosanitaires et les émissions de gaz à effet de serre. Une labellisation très importante, qui repose sur des années d'engagement en faveur de l'environnement veut souligner le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB).

6 mn

Châteaux, coopératives, maisons de négoce... la labellisation RSE déployée sous l'impulsion du CIVB s'adresse à un grand nombre d'acteurs.
Châteaux, coopératives, maisons de négoce... la labellisation RSE déployée sous l'impulsion du CIVB s'adresse à un grand nombre d'acteurs. (Crédits : Appa)

Le 12e Forum environnemental des vins de Bordeaux qui s'est tenu le 7 décembre dernier a été marqué par un événement : la présentation des premiers labellisés RSE (Responsabilité sociale des entreprises) du vignoble bordelais. Au nombre de treize, il s'agit aussi bien d'exploitations viticoles, que d'entreprises ou de maisons de négoce. Le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) entend recadrer l'enjeu de cette évolution.

"Engagée depuis plus de 30 ans dans une démarche de progrès environnemental, la filière du vin de Bordeaux va plus loin avec la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE)", souligne ainsi l'interprofession.

Il n'est pas inutile de rappeler que le Forum environnemental des vins de Bordeaux s'inscrit dans la démarche "Bordeaux cultivons demain".

Lire aussi 4 mn« Face au changement climatique, le gros enjeu du vin c'est le partage du savoir » (1/4)

Un moyen efficace de lutter contre le "Bordeaux bashing" ?

"Il s'agit d'un référentiel adapté à la vigne, 100 % compatible avec la norme ISO 26.000, qui est le standard international de la RSE. "Bordeaux cultivons demain" s'adresse effectivement aux négociants, aux viticulteurs ou encore aux coopératives... La norme ISO 26.000 ne donne pas lieu à des certifications, elle se décline dans des référentiels comme celui de Bordeaux cultivons demain. Cela nécessite ensuite que cette démarche se traduise dans une stratégie de filière", éclaire pour La Tribune Marie-Catherine Dufour, directrice du service technique du CIVB.

Lire aussi 2 mnVins de Bordeaux : Valérie Murat, d'Alerte aux toxiques, devra payer l'amende avant de faire appel

Pour certains de ses défenseurs, le vignoble bordelais focaliserait sur lui la quasi-totalité des attaques écologistes menées en France contre l'usage des pesticides dans la culture de la vigne, alimentant un inépuisable « Bordeaux bashing » ... Exagéré ? Sans doute. En tout cas avec ce forum, le CIVB peut montrer qu'il ne s'intéresse pas aux questions environnementales que depuis hier.

Des labels audités par le Bureau Veritas

"A Bordeaux nous avons été très attaqués sur ces sujets, d'où la nécessité de réagir plus vite que les autres. Ce qui explique que l'un des piliers de notre RSE soit lié à la question des intrants(*)", confirme Marie-Christine Dufour.

Lire aussi 9 mnLes Vignerons de Buzet testent la vigne de demain avec New Age (3/4)

Ainsi ce forum peut être compris comme faisant partie des réponses que l'interprofession bordelaise entend apporter aux questions environnementales les plus pressantes. D'autant que, pour être validées, les labellisations RSE doivent passer par les fourches caudines du Bureau Veritas. Avec "Bordeaux cultivons demain", les viticulteurs entendent arriver à diminuer la quantité d'intrants phytosanitaires utilisés dans le vignoble, mais aussi réduire les émissions de gaz à effet de serre pour s'orienter vers la neutralité carbone.

23 % des exploitations en bio dans le Blayais


  • Selon une étude menée par le Syndicat viticole de Blaye Côtes de Bordeaux auprès de ses adhérents, 85 % du vignoble blayais est certifié par une démarche environnementale (agriculture biologique, HVE, Terra Vitis ou Agriconfiance). Dans le détail, 23 % des exploitations sont en agriculture biologique et 13 % sont en conversion vers l'agriculture biologique tandis que 59 % des exploitations sont certifiées HVE (Haute valeur environnementale). En comparaison, en 2020, la moyenne du vignoble bordelais se situait à 65 %, selon le CIVB. La même année, 17% des surfaces viticoles françaises étaient engagées ou certifiées en bio, selon l'Agence du bio, et la moyenne agricole nationale était, elle, à 9.5 %, selon le ministère de l'Agriculture. Au sein des vins de Bordeaux, l'appellation Blaye Côtes de Bordeaux compte 400 viticulteurs qui cultivent 5.900 hectares de vigne sur la rive droite de la Gironde.

Avoir les bons indicateurs RSE pour bien se situer

"Pour les professionnels du vin, il s'agit d'obtenir un diagnostic, d'identifier les intrants contre lesquels il faut lutter. Le référentiel va fixer des objectifs à suivre en termes de développement durable et permettre la mise en place des indicateurs nécessaires. A la suite de quoi il sera possible de se situer : voilà ce que j'ai fait et ce que je dois faire pour m'améliorer... Hormis les nouvelles espèces de vigne résistantes aux maladies (comme le mildiou ou l'oïdium -Ndlr), il faut traiter. Mais en ayant l'impact le plus minime possible sur l'environnement. De moins de 30 % il y a 50 ans, le biocontrôle représentent désormais 55 % des interventions", évalue Marie-Christine Dufour.

Lire aussi 6 mnLa « Parcelle 52 », nouvel arsenal anti-réchauffement climatique (2/4)

Le biocontrôle repose sur l'usage de mécanismes naturels pour lutter contre les ennemis des cultures, sans chercher à exterminer ces derniers. C'est ainsi que le biocontrôle peut faire appel à des macro-organismes utiles aux végétaux, comme des acariens ou des insectes, voire des micro-organismes de type phéromones. Certaines applications en développement durable testées dans le vignoble bordelais découlent de recherches financées par le CIVB. Et la définition du RSE, qui implique aussi la santé au travail, fait par exemple que des exosquelettes sont testés au Château Lagrange pour réduire les difficultés physiques des ouvriers agricoles.

(*) Intrants : éléments entrants dans le processus de production, dont pour l'agriculture les engrais et pesticides.

Lire aussi 5 mnM2i LifeSciences lance une ligne de production à Lacq dans sa "Phéromone Vallée"

Les 13 premières entreprises, exploitations viticoles et maisons de négoce bordelaises labellisées RSE :

  • Castel Bordeaux
  • Château de la Dauphine
  • Château Lagrange
  • Château Lapelletrie
  • Château de la Rivière
  • Château Luchey-Halde
  • Château Rauzan-Ségla
  • Famille Ducourt
  • Grands Chais de France
  • Jules Lebègue
  • Maison Johannes Boubée
  • Vignobles André Lurton
  • Vignobles Rousseau

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.