Le groupe Maïsadour cède son pôle salaisons au groupe Fipso

Maïsadour allège son pôle gastronomie, géré par la filiale MVVH, de son activité salaisons. Dans la poursuite d'un mouvement initié l'an dernier pour faire face à un contexte économique tendu, MVVH annonce vouloir se recentrer sur le canard et les poissons. L'activité salaisons est cédée au leader régional du porc : le groupe Fipso.

3 mn

MVVH transfère également au groupe Fipso cinq unités de transformation.
MVVH transfère également au groupe Fipso cinq unités de transformation. (Crédits : Reuters)

En phase de restructuration, MVVH, à Saint-Pierre-du-Mont (Landes), pôle gastronomique du groupe coopératif landais Maïsadour (1,3 milliard d'euros de chiffre d'affaires, 5.173 salariés), à Haut-Mauco, annonce se défaire de son activité salaisons. Une spécialité structurée entre 2007 et 2011 par le rachat des sociétés Montagne Noire, Chevallier et Salaisons Pyrénéennes, consacrées à la charcuterie. Comme le souligne la direction de l'entreprise, l'objectif était à l'origine "de créer et structurer une filière régionale constituée d'acteurs de qualité dans le jambon de Bayonne". MVVH, plus connu dans les rayons de la grande distribution par ses marques Delpeyrat, Comtesse du Barry, Delmas, Sarrade et En direct de nos producteurs, n'a finalement pu mener à bien cet objectif.

Lire aussi 5 mnLe groupe coopératif Maïsadour veut restructurer une activité foie gras fragilisée

Cette filiale de Maïsadour a annoncé ainsi le 26 juin 2020 le début d'un plan de restructuration étalé sur trois ans, avec tout d'abord la suppression de 136 postes de travail, dont 59 licenciements ; l'annonce d'une amélioration de la performance industrielle (via notamment l'optimisation de la matière première, la modernisation des outils ou encore la rationalisation des gammes produits), et le développement commercial du pôle gastronomie via "des marques innovantes (...)".

Rationaliser la gamme produits et l'outil de production

L'opération est d'autant plus significative que MVVH représente 27 % de l'activité du groupe Maïsadour (près de 351 millions d'euros) et que le volet salaisons de ce pôle gastronomie tangente les 15 %, à 52 millions d'euros de chiffre d'affaires. La cession du pôle salaison de MVVH, annoncée ce jeudi 20 mai, s'inscrit à l'évidence dans la rationalisation des gammes produits et le groupe MVVH, qui conserve 150 emplois, annonce vouloir se concentrer sur ses filières canards et poissons frais et fumés (saumon et truites) qualifiés de "piliers de son activité".

C'est ainsi que Maïsadour cède son pôle salaison au groupe coopératif Fipso (Filière porcine du Sud-Ouest) à Lahontan (Pyrénées-Atlantiques). Fondé en 1965, ce groupe coopératif (250 éleveurs, près de 300 salariés et 154 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2020) est un leader du secteur porcin dans le Sud-Ouest. C'est aussi un partenaire et fournisseur du groupe MVVH.

"Cette décision répond à nos ambitions respectives, dont les objectifs sont communs : continuer à faire grandir les filières locales, valoriser nos savoir-faire et proposer des produits de qualité", souligne Eric Humblot, directeur générale du groupe MVVH.

Un accord applaudi par les dirigeants des deux groupes

Avec cette opération dont le montant n'a pas été dévoilé, le groupe Fipso reprend les cinq sites de transformation de MVVH à Aïcirits-Camou-Suhast, Orthez, Bordères-sur-l'Echez, Sauveterre-de-Béarn et Ibos. Dans ce cadre, Fipso, qui commercialise chaque année 57.000 tonnes de viandes et produits transformés, va assurer la production et vendre sous marque distributeur (MDD) mais aussi sous marques régionales, en particulier Salaisons Pyrénéennes.

"Ce passage de relais découle d'une relation de confiance forte qui liait déjà nos deux entreprises depuis longtemps", souligne Patrick Le Foll, directeur général du groupe Fipso.

MVVH continuera à vendre en grande distribution ses produits charcutiers sous la marque Delpeyrat.

Lire aussi 1 mnLe groupe Maïsadour se dote d'une branche activités végétales

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.