Les vedettes 2019 du Salon des Outsiders, entre Clos Manou et Chante Cocotte

 |   |  633  mots
Au Salon des Outsiders.
Au Salon des Outsiders. (Crédits : D.R)
Présenter les meilleurs vins de Bordeaux (et au-delà) cuvée 2019 c’est l’objectif de la 7e édition du Salon des Outsiders organisé par le critique bordelais Jean-Marc Quarin les 15 et 16 novembre au Shangri-La à Paris.

La 7e édition du Salon des Outsiders du guide Quarin, organisé par le critique bordelais Jean-Marc Quarin, consacré aux vins qui gagnent à être connus pour leur rapport qualité/prix, aura lieu les 15 et 16 novembre prochains, avec un dîner inaugural le 14 novembre, dans les salons du prestigieux Shangri-La Hôtel Paris. Jean-Marc Quarin, qui a participé au jury du dernier La Tribune Wine's Forum, à Bordeaux, a sélectionné pour la « grande dégustation » de cette 7e édition 44 crus, dont 14 rouges en Bordeaux rive gauche, 17 rouges en Bordeaux rive droite, 5 crus hors Bordeaux et 8 blancs. Côté Bordeaux rive gauche Jean-Marc Quarin dévoile son joyau personnel, le Clos Manou, un château situé à Saint-Christoly-de-Médoc, dirigé par Françoise et Stéphane Dief, qui ont fait leur première vinification dans leur garage en 1998...

"C'est le père de tous les Outsiders, le cru où j'ai défini ce concept. Non seulement ce vin est excellent, mais il prouve que le travail des hommes constitue un second terroir tout aussi important que le premier dans l'élaboration de la qualité. Un must have" s'enthousiasme ainsi Jean-Marc Quarin.

Ce vin est issu d'une culture très dense, avec une production de l'ordre de 50 hectolitres par hectare, pour des prix qui oscillent de 22 à 25 euros la bouteille.

Révélation de la Cocotte Blanche

Clos Manou pourrait faire figure de modèle de la démarche de Jean-Marc Quarin, qui défend des vins à des tarifs raisonnables qui évoluent parfois dans des tranches de prix nettement plus élevées. C'est ainsi que Château d'Issan (Margaux-Grand cru classé en 1855), inscrit dans la grande dégustation 2019 du Salon des Outsiders, dépasse souvent la barre des 50 €. Dans les bordeaux rouges rive droite c'est sans doute le Château Pavie-Macquin (Saint-Emilion-1er Grand cru classé B) qui illustre cet espace des gammes de prix élevées dans la grande dégustation de Jean-Marc Quarin, avec un 2016 qui s'échange à 95 € la bouteille.

Grand cru qui voisine dans la grande dégustation avec le Château Guibot La Fourvieille 2015, un Puisseguin-Saint-Emilion bio, qui se négocie à 15,50 € l'unité. Dans la sélection des vins « Hors de Bordeaux » Jean-Marc Quarin a sélectionné trois champagnes, un mono-cépage Chardonnay en Limoux (Aude) et un vin d'Alsace Gewurztraminer en appellation Furstentum (Alsace grand cru) de la maison Blanck, 23 € la bouteille. Dans les blancs le critique girondin a notamment retenu La Cocotte Blanche (Pays d'Oc), cuvée d'un tout petit domaine audois du nom de Chante Cocotte planté au pied de la superbe montagne d'Alaric, autour de 60 € la bouteille.

Deux focales sur Léoville Poyferré et Château Seguin

Cette 7e édition du Salon des Outsiders propose également deux ateliers de dégustations (samedi 16 novembre) consacrés aux châteaux bordelais : Léoville Poyferré (Saint-Julien-2e grand cru classé), en Médoc, et Seguin, en Pessac-Léognan, qualifié par Jeant-Marc Quarin de "Outsider numéro 1 de Pessac-Léognan". Un atelier structuré autour de deux grandes verticales.

C'est ainsi qu'Isabelle Davin, vinificatrice de Léoville Poyferré participera à l'atelier dédié au château dont elle façonne le vin, au travers d'une verticale 2016-2015-2014-2012-2011-2010-2009-2008-2006-2005. Et Xavier Morague, directeur technique de Château Seguin, sera présent pour l'atelier consacré au domaine où il officie, au travers d'une verticale 2016-2015-2014-2012-2010-2009-2008-2006-2005. Porte drapeau des meilleurs vins qu'il faut connaître en 2019, pour leur qualité intrinsèque et leur excellent rapport qualité/prix, Jean-Marc Quarin organise une manifestation de grand standing qui va démarrer le jeudi 14 novembre par un dîner inaugural (à 480 euros) « moitié grande cuisine cantonnaise moitié grande cuisine française, spécialement élaboré par les chefs étoilés Christophe Moret, Samuel Lee Sum », avec la participation du critique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :