Sécurité sociale agricole : la MSA Gironde a versé plus de 770 M€ de prestations

 |   |  385  mots
Le gel et la grêle n'ont pas atteint que la vigne.
Le gel et la grêle n'ont pas atteint que la vigne. (Crédits : Pixabay)
Lors de sa dernière assemblée générale, la MSA Gironde a fait son bilan d’action 2018, marqué par de sérieuses difficultés climatiques. L’organisation se bat pour ouvrir aux exploitants agricoles une pension de retraite représentant 85 % du Smic pour une carrière complète.

La Mutualité sociale agricole (MSA) Gironde, qui n'est autre que la sécurité sociale agricole, vient de tenir son assemblée générale au titre de l'exercice 2018. L'an dernier la MSA Gironde, présidée par Alain Duc et qui compte 170.000 adhérents dans le département, a versé pour 772,2 M€ de prestations. Avec un ratio de 1 euro collecté pour 2,57 euros de prestations. "L'année 2018 a été une année particulièrement dense et nous nous sommes attachés à répondre aux enjeux qui nous ont été fixés" a résumé Daniel Abaléa, directeur de la MSA Gironde, qui emploie 440 personnes.

L'an dernier le département de la Gironde a été frappé par plusieurs épisodes de gel et de grêle. En plus des prestations versées, la MSA a dû prendre des mesures d'urgence avec notamment l'ouverture d'une ligne téléphonique dédiée pour apporter un soutien psychologique aux exploitants agricoles touchés, ainsi qu'à leurs salariés, et les informer sur les mesures d'accompagnement disponibles.

Aider les plus fragiles face à la digitalisation

Le président de la MSA a remercié à cette occasion les partenaires sociaux du monde agricole que sont le Conseil départemental de la Gironde, la Caisse d'allocations familiales, la Carsat (Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail) ainsi que tous "les autres partenaires pour la qualité des relations que nous avons tissées ensemble" et les organisations professionnelles agricoles. La décision prise par les pouvoirs publics de procéder à la dématérialisation totale des services publics a conduit la MSA Gironde à mettre en place un plan d'actions sur 2019-2020 afin d'accompagner les populations les plus fragiles face à cette digitalisation généralisée.

Le projet de loi sur l'agriculture adopte a l'assemblee

La Nouvelle-Aquitaine est la première région agricole de France (DR)

"Des ateliers sont en cours de déploiement sur le territoire et auront pour objectif de familiariser ces populations à Internet et aux services dématérialisés de la MSA" a souligné Alain Duc. Côté retraites l'administrateur du bilan, Philippe Moinard, s'est félicité que les retraites des exploitants agricoles soient passées à 75 % du Smic pour une carrière complète "même si la MSA se bat pour atteindre 85 % du Smic, aussi bien pour les futurs retraités que pour les retraités actuels".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :