A Paris, le Salon des Outsiders met du riesling dans les carafes du Shangri-La

 |   |  551  mots
Jean-Marc Quarin pendant l'un de ses ateliers au Shangri-La.
Jean-Marc Quarin pendant l'un de ses ateliers au Shangri-La. (Crédits : @lesalondesoutsiders.)
Organisé par le Bordelais Jean-Marc Quarin, le Salon des Outsiders se veut le révélateur de vins de grande qualité qui ne devraient pas rester dans l’ombre ou la pénombre où les maintient le marché. Ce salon, auquel participe une trentaine d’exposants, se tient cette année à guichet fermé.

Les vendredi 16 et samedi 17 novembre, Jean-Marc Quarin, le dégustateur de vin bordelais qui travaille sur les très bons vins difficiles à trouver à des prix abordables, organise la 6ème édition du Salon des Outsiders, à Paris, à l'hôtel Shangri-La. Pas d'ambiance garage pour les Outsiders du vin sélectionnés par Jean-Marc Quarin mais bien un authentique palace situé à quelques encâblures du Trocadéro. "Il m'aura fallu six ans pour en arriver à refuser des participants", observe avec une pointe de satisfaction l'organisateur. Rappelons que pour ce dégustateur chasseur de perles, le prototype de l'outsider est un bon vigneron installé dans une appellation viticole quasiment sans visibilité. Cette règle est toutefois suffisamment souple pour s'adapter à tous les types de situations relevant de la quête de la meilleure bouteille.

"Cette année j'intègre des vignerons qui viennent un peu plus d'ailleurs que Bordeaux. L'an dernier cela faisait quinze ans que je n'étais pas allé en Champagne. Là-bas c'est comme à Bordeaux. Il est possible de trouver des petits champagnes à 25/34 euros absolument délicieux ! Et puis l'Alsace a fait de grands progrès. Comme il y a 51 grands crus alsaciens certains estiment que ce n'est pas vraiment la peine d'essayer de se distinguer. C'est une erreur et j'ai trouvé deux domaines pour de grands crus, qui sont côte à côte à Kintzheim, dans le Haut-Rhin. Un endroit où les vignerons pratiquent un mode de viticulture exigeant, qui apporte de la complexité au travail sur le riesling. Il s'agit des domaines Martin Schaetzel (appellation Schlossberg -Ndlr), et Paul Blanck (Furstentum). Des grands crus que l'on peut trouver à partir de 35 euros", décode le dégustateur.

"A nos amours" le coup de foudre à moins de 15 euros

Cette poussée d'exotisme n'empêche pas Jean-Marc Quarin de continuer à aimer les bordeaux. C'est ainsi qu'il a notamment jeté son dévolu sur un château Piada (Barsac-Sauternes) à 20 euros, qu'il juge "délicieux, fait dans les règles de l'art et non supporté par le négoce" ou encore un château Pedesclaux, "un gros propriétaire qui propose une autre vision sur les Pauillac, avec des vins doux et denses à la fois à 30 ou 40 euros". Les coups de cœur de Jean-Marc Quarin ne s'arrêtent pas là et le dégustateur a succombé aux charmes du château Lafont-Fourcat, à Pujols, près de Castillon-la-Bataille (Entre-Deux-Mers), et sa cuvée "A nos amours".

Un Bordeaux supérieur qu'il qualifie de spectaculaire, 100 % merlot, à 12,50 euros la bouteille, distribué par Jean-Claude Thunevin grand nom du vignoble bordelais. Jean-Marc Quarin ne se limite pas pour autant aux petits prix et proposera trois ateliers pendant les deux jours de ce Salon des Outsiders, dont un consacré à l'évolution de la qualité du goût de château La Conseillante (grand cru de Pomerol), dont les tarifs oscillent ordinairement entre 100 et 300 euros.

Le dégustateur promet aussi des surprises pour son atelier dédié au millésime 2016 à Bordeaux, qui promet d'être exceptionnel - "le plus grand jamais fait depuis 1982" - souligne ce dernier qui garantit de présenter dans ce cadre "de superbes opportunités d'achats". Le jeudi 15 novembre un dîner inaugural préparé par Christophe Moret, le chef étoilé de l'Abeille (2 étoiles), restaurant du Shangri-La, sera servi aux participants de cette 6ème édition du Salon des Outsiders.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :