Vin : 100 à 150 M€, investissement record de Castel à Bordeaux

 |   |  439  mots
Une vue de ce que sera, en partie, le futur site taille XL de Castel à Blanquefort, près de Bordeaux.
Une vue de ce que sera, en partie, le futur site taille XL de Castel à Blanquefort, près de Bordeaux. (Crédits : D.R)
Evalué entre 100 et 150 M€ en trois phases et en trois ans, l’investissement programmé par le groupe Castel, n° 1 du vin français, pour la construction d’un nouvel outil industriel situé à 400 m de son site actuel de Blanquefort (Gironde), près de Bordeaux, s’annonce comme le plus important de l’histoire du groupe présidé par l’emblématique Pierre Castel.

"Une entreprise qui ne se développe pas finit par mourir."

Si l'on en croit cet adage régulièrement mis en avant par Pierre Castel, alors le groupe au rayonnement planétaire dans le business du vin et de la bière dont il est à l'origine n'est pas prêt de mourir. En effet, le groupe Castel, pourtant solidement installé à Blanquefort depuis des décennies, vient de signer, en présence de Véronique Ferreira, maire de Blanquefort, et de Virginie Calmels, vice-présidente de Bordeaux Métropole, l'acquisition en deux tranches de 92.340 m2 et de 93.000 m2 d'un nouveau terrain de 18,5 hectares au total, vendu par Bordeaux Métropole au prix de 3,65 M€ et de 3,68 M€.

Avec ces terrains et l'unité de production ultra moderne qu'il va y construire pour remplacer son site actuel, le groupe Castel entend investir au total entre 100 et 150 M€.

Accompagner la croissance

"Nous espérons que cela sera plus proche de 100 M€, glisse Jean-Bernard Castel, directeur du groupe Castel et neveu de Pierre Castel. Dans un premier temps nous allons construire une base logistique de 34.000 m2, dont 900 m2 de bureaux. Cet entrepôt aura une capacité de stockage de 30 millions de bouteilles.
Nous sommes arrivés à un point de notre développement qui fait que nous devions nous doter d'un outil à la hauteur de nos ambitions. Grâce à la rapidité des services de la mairie de Blanquefort, ceux de Bordeaux Métropole, de Bordeaux Technowest qui gère cette zone industrielle, et ceux de la préfecture, nous avons pu avancer très vite dans notre recherche et acquisition du site qui va accompagner notre croissance pour les décennies à venir."

70 recrutements programmés

Avec ce nouvel outil industriel qui va commencer à sortir de terre au premier trimestre 2017, Castel compte faire passer sa capacité de production de 800.000 hectolitres (environ 120 millions de  bouteilles) actuellement à 1,3 million d'hectolitres.

Pour cela, le groupe qui vend annuellement 120 millions de bouteilles de Bordeaux (140 millions avec ses propres châteaux) comptera également sur un nouveau bâtiment de production de 24.500 m2 qui rassemblera à terme 16 lignes d'embouteillage. Il sera accompagné d'un laboratoire de 17.000 m2 et deux tranches de travaux consacrées au pool tertiaire (3.500 m2 au total). Tout cela, dans un délai de 2 ans après le dépôt du premier permis de construire.

Un investissement majeur, "le plus important du groupe en France depuis le début de l'aventure", dixit Jean-Bernard Castel, qui va entraîner des recrutements. Le groupe qui emploie 230 salariés sur le site actuel (2.600 collaborateurs dans toute la France pour l'activité vin) va recruter 70 personnes supplémentaires d'ici la livraison de son outil high-tech.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :