Agri Sud-Ouest Innovation veut pousser l’accompagnement jusqu’au produit

 |   |  931  mots
Komplantes est l'un des trois projets retenus pour le Prix Agri Sud-Ouest Innovation des lycéens.
Komplantes est l'un des trois projets retenus pour le Prix Agri Sud-Ouest Innovation des lycéens. (Crédits : DR)
Agri Sud-Ouest Innovation, qui s’apprête à tenir son assemblée générale, compte 371 projets labellisés ou agréés depuis sa création. Le pôle de compétitivité ambitionne d’assurer un meilleur suivi des programmes pour accompagner le porteur de projet jusqu’au produit.

"Nous sommes des militants de l'innovation" : ainsi Daniel Segonds, président d'Agri Sud-Ouest Innovation, résume-t-il l'état d'esprit qui préside aux destinées du pôle de compétitivité d'Aquitaine et Midi-Pyrénées, au moment de présenter son bilan 2015 et ses perspectives 2016, à la veille l'assemblée générale (1).
Un état d'esprit qui se traduit par un bilan plutôt flatteur pour le pôle. Fort de 346 adhérents dont 240 PME, Agri Sud-Ouest Innovation se positionne en tête des pôles agricoles avec 39 projets FUI, fonds unique interministériel qui finance des projets de recherche et de développement (R&D) collaboratifs labellisés par les pôles de compétitivité. Sur ces 39 projets, 11 sont co-portés par deux pôles.
Au total, 371 projets ont été labellisés ou agréés pour un montant total de 824 M€ de budget dont 320 M€ de subventions sollicitées et 133 M€ de subventions publiques obtenues depuis 2008.

"Nous pensons qu'il faut aller encore plus loin, précise Daniel Segonds, il faut montrer que ces projets débouchent sur des produits, ce qui est déjà le cas. En aval, nous devons assurer un meilleur suivi des programmes pour accompagner le porteur de projet jusqu'au produit."

"Ce que le monde économique attend de nous, relève Pierre Couderc, vice-président du pôle, c'est de générer des idées, sélectionner celles qui ont du sens économiquement, monter les projets mais aussi être présent sur la réalisation et l'accélération du projet. On est moins présent là-dessus, mais cela fait partie des questions que l'on se pose pour l'avenir et il s'agit de répondre au mieux dans le futur à ces attentes."

5 à 7 ans avant l'arrivée sur le marché

Certains ont d'ailleurs déjà émergé comme Neofertil (production de biofertilisants), Vinneo (cépages à qualité constante) ou Melofeed (alimentation du bétail incluant le melon, porteur d'une molécule anti-oxydante). Des projets qui ont généré 150.000 à 500.000 € de chiffres d'affaires.
D'autres suivront puisqu'il faut en moyenne 5 à 7 ans de maturation pour voir un projet se concrétiser sur le marché. Ce sera peut-être le cas des trois dossiers en compétition cette année pour le Prix des lycéens, qui seront présentés le 22 mars (1) et qui seront soumis au vote de 600 lycéens issus de 28 classes, après une présentation assurée par les étudiants de Bordeaux Sciences agro et de l'Ensat (Ecole nationale supérieure agronomique de Toulouse). Le projet Stevianov vise à développer une filière française tracée de Stevia (édulcorant naturel, ersatz du sucre). Le projet Komplantes concerne des compléments alimentaires naturels (infusions de plantes fermentées) pour les élevages. Le projet Demos, porté par Inovfruit, a pour objectif de fabriquer et intégrer dans une unité de production le premier démonstrateur micro-ondes de cuisson de graines oléagineuses à une capacité de 3 t/h,  avant un transfert à échelle industrielle pour une première unité de trituration à 30 t/h.

Productivité, gestions des intrants, numérique, robotisation...

Demos est une illustration des axes stratégiques du pôle qui souhaite améliorer l'efficience des processus de production :

"Il faut améliorer la productivité, aider les agriculteurs à prendre des décisions, rappelle Fernando Leal-Calderon, vice-président du pôle. Nous souhaitons également valoriser la bio-masse pour faire en sorte qu'un co-produit d'une filière puisse servir à une autre, prendre en compte la robotique, l'ergonomie la relation hommes-machines, les techniques satellitaires, les drones et gérer la problématique des big data liée à toutes les informations qui seront ainsi générées, enfin mieux gérer les intrants que ce soit dans l'optimisation de l'utilisation de l'eau ou la gestion des produits phytosanitaires."

Daniel Segonds a rappelé que cette gestion des intrants passait par le bio-contrôle, levier essentiel pour favoriser l'agriculture de demain au même titre que le numérique, l'utilisation des robots ou ce quatrième levier incontournable qui est celui de la génétique, dans l'animal comme dans le végétal, rappelant que la France se positionne au premier rang mondial pour les semences avec une balance commerciale positive de 800 M€.

Reste la question de la réforme territoriale et des nouvelles grandes régions. Agri Sud-Ouest Innovation, désormais dirigé par Vincent Costes, qui est déjà compétent sur Aquitaine et Midi-Pyrénées, et travaille déjà avec d'autres pôles sur certains projets, n'exclut rien :

"Agri Sud-Ouest Innovation a le plus fort taux de réussite (pas seulement le nombre) concernant le FUI. Nous sommes prêts à accueillir des entreprises de l'extension territoriale - nous en avons les compétences - mais seulement si nous en avons les moyens. Et cela demande des moyens supplémentaires."

Jusqu'ici les régions ont joué le jeu, réalité qui s'est traduite par des moyens financiers. Sur cette question, le pôle a reçu de l'Aquitaine un accueil qualifié de "très positif" alors qu'il n'y a pas d'équivalent du pôle en Limousin et Poitou-Charentes, quand le Languedoc-Roussillon compte un autre pôle, Qualiméditerranée. Reste à savoir si cet accueil sera suivi d'effet. Mais Daniel Segonds prévient :

"On ne lâchera pas la qualité de notre service pour aller plus loin."

  • (1) Le Printemps d'Agri Sud-Ouest Innovation, le 22 mars, à 10 h 45 au Centre de congrès Diagora de Labège (31). Invité d'honneur : Franck Riboud, président du conseil d'administration du groupe Danone, qui interviendra sur le thème : "Les défis d'un leader mondial de l'agroalimentaire".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :