Agriculture, Dominique Graciet président "Grande Aquitaine"

 |   |  270  mots
Le bureau de la nouvelle chambre, avec Dominique Graciet au centre
Le bureau de la nouvelle chambre, avec Dominique Graciet au centre (Crédits : DR)
Le Landais Dominique Graciet est le premier président de la nouvelle Chambre régionale d’agriculture Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes (ALPC).

Hier mercredi 16 décembre le président de la nouvelle Chambre d'agriculture ALPC a été désigné lors de l'élection qui s'est tenue dans la Vienne, à Boisseuil. C'est le président sortant de la Chambre d'agriculture d'Aquitaine, Dominique Graciet, par ailleurs président de la Chambre d'agriculture des Landes, qui a été élu avec 86 voix sur 130 votants. Il est entouré du 1er vice-président Luc Servant, président de la Chambre d'agriculture de Charente-Maritime (ex-président de la Chambre de Poitou-Charentes) et du 2e vice-président Jean-Philippe Viollet, président de la Chambre d'agriculture de la Creuse (ex-président de la Chambre du Limousin). Huit autres vice-présidents ont été élus, parmi lesquels Bernard Artigue, président de la Chambre d'agriculture de la Gironde, Jean-Michel Anxolabehere (Pyrénées-Atlantiques) et Serge Bousquet-Cassagne (Lot-et-Garonne).

Le siège régional à Limoges

La nouvelle structure a également une secrétaire, Sylvie Macheteau, de la Chambre d'agriculture des Deux-Sèvres, et sept secrétaires adjoints, représentant les chambres des Deux-Sèvres, Haute-Vienne, Corrèze, Dordogne, Landes et Vienne. Le siège de la Chambre régionale d'agriculture ALPC sera normalement installé à Limoges, où va se trouver la direction de la Draaf (Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la Forêt) de la grande région. Ceci dit, la Chambre d'agriculture de la grande région va continuer à s'appuyer sur trois sites opérationnels figurant les anciennes chambres d'agriculture, à Bordeaux, Limoges et Mignaloux-Beauvoir (Vienne). La nouvelle chambre, opérationnelle à partir du 1er janvier 2016, comptera 74 salariés et un budget de 14 M€. Les services administratif et financiers, informatique, seront mutualisés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2015 à 10:51 :
Si l'objectif de la grande région est de limiter les couches du "mille feuilles" à quoi ça rime d'avoir 10 vice-présidents ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :