Semences : Maïsadour se rapproche de Terrena

 |   |  243  mots
Michel Prugue, président de Maïsadour
Michel Prugue, président de Maïsadour (Crédits : Agence Appa)
Le groupe coopératif Maïsadour, basé à Haut-Mauco dans les Landes, vient d'annoncer son intention de rapprocher son activité semences de celle du géant français Terrena. Cette opération donnerait naissance au leader européen du secteur.

Les premières discussions ont débuté entre les conseils d'administration de Maïsadour (1,55 Md€ de CA en 2014, 5.700 salariés) et de Terrena (4,7 Md€ de CA, 12.779 salariés, 22.000 adhérents, siège à Ancenis en Loire-Atlantique). Les deux entités envisagent de rapprocher, d'ici à l'été 2016, leurs branches semences respectives, jugées complémentaires. Le nouvel ensemble ainsi formé pèserait 260 M€ de CA et 1.100 salariés.

"Ce rapprochement serait l'aboutissement logique d'un partenariat de plusieurs années combinant la complémentarité des gammes de produits de Jouffray-Drillaud, filiale de Terrena, et le réseau commercial international de Maïsadour Semences, filiale du groupe coopératif Maïsadour, dans la commercialisation des semences et services destinés à l'élevage", indiquent les deux parties dans un communiqué. "L'objectif est d'accroître sa compétitivité et sa taille critique, dans ce secteur où la R&D et les technologies liées à la génétique et à l'agronomie revêtent une dimension stratégique."

"Notre projet d'alliance sur le secteur stratégique des semences répond à la volonté de nos deux coopératives d'offrir à leurs adhérents et clients respectifs des produits et des services en phase avec les attentes des marchés : filières de qualité, agriculture écologiquement intensive. Notre projet démontre ainsi, une fois de plus, que des groupes coopératifs savent se structurer pour investir et innover", argumentent les présidents de Maïsadour et de Terrena, Michel Prugue et Hubert Garaud.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :