Première sortie réussie pour le fonds Techno'Start

 |   |  637  mots
La sortie de Technostart du capital d'AirInt'Services va permettre au fonds d'investir dans de nouvelles startups accompagnées par Bordeaux Technowest
La sortie de Technostart du capital d'AirInt'Services va permettre au fonds d'investir dans de nouvelles startups accompagnées par Bordeaux Technowest (Crédits : DR)
Le fonds girondin Techno'Start, dédié aux jeunes pousses de la technopole Bordeaux Technowest, réussit sa première sortie en cédant sa participation dans la startup AirInt'Services. Le dispositif de financement, qui mobilise plusieurs acteurs privés, va maintenant accélérer pour continuer à investir en pré-amorçage.

Intervenant en pré-amorçage au capital de startups de moins de 5 ans accompagnées par Bordeaux Technowest sur l'un de ses 4 sites, Techno'Start a pour fondateurs en 2012 la technopole, Airbus Développement, la Caisse des dépôts et consignations, le CIC et Suez Eau France. Ils ont été rejoints depuis par le Crédit agricole, une quinzaine d'investisseurs privés, ainsi que plus récemment par la Caisse d'épargne. Seul dispositif financier de ce type adossé à une structure d'accompagnement, "Techno'Start est complémentaire des dispositifs de financement existants", précisent de concert Grégoire Maës, président du fonds et François Baffou, directeur général de Bordeaux Technowest. "Le credo est : un financement local pour des projets locaux, accompagnés par une structure locale. Ces startups, nous les voyons tous les jours."

Depuis sa création, Techno'Start a investi 877.000 € dans 12 startups dont le développement a assuré la création de 80 emplois et a permis de lever 8,5 M€ de fonds. Le ticket d'entrée se situe généralement entre 30 et 50.000 € et peut monter jusqu'à 100.000 € si nécessaire. Avec AirInt'Services, le fonds réalise sa première sortie en cédant sa participation deux ans après son entrée au capital : "Cela va nous permettre de réinvestir dans de nouveaux projets, probablement 7 ou 8 cette année, tout en sachant pertinemment qu'il y aura de la casse et que toutes les startups ne réussiront pas à décoller", affirment François Baffou et Grégoire Maës.

Airint'Services décolle dans la maintenance des cabines

Technowest accompagne 37 startups (130 emplois) dans ses 4 incubateurs et pépinières d'entreprises innovantes, autour de 4 domaines : aéronautique, spatial et Défense, éco-activités, smart city et écologie urbaine, bâtiment intelligent. AirInt'Services en fait donc partie. La société vient de boucler une levée de fonds de 800.000 € qui a permis la sortie de Techno'Start.

"La plupart des startups éprouvent des difficultés à trouver des fonds pour aller sur le marché, témoigne son cofondateur et président, Laurent Bréard. L'appui de Techno'Start nous a permis de traverser la fameuse vallée de la mort de la 2e ou 3e année, de nouer des liens commerciaux, de conforter nos services et de préparer l'arrivée de nouveaux investisseurs."

AirInt'Services développe des applications mobiles aidant les techniciens à mieux gérer les travaux de maintenance des cabines d'avions.

"L'enjeu pour les compagnies est d'avoir des cabines les plus agréables possibles pour leurs clients, de plus en plus exigeants, souligne Laurent Bréard. Il s'agit pourtant du parent pauvre de la maintenance. Nos applications mobiles suppriment la bible papier et permet d'accélérer le processus de relevé des défauts, qui prend 4 heures au lieu de 2 à 3 jours pour une cabine."

La solution est interopérable avec les ERP de maintenance et assure la traçabilité. Les compagnies peuvent en l'utilisant avoir une vision très précise de l'état de leurs cabines, et ensuite négocier avec leurs équipementiers, avoir une visibilité parfaite sur les travaux des sous-traitants qui réalisent les opérations de maintenance, affiner leur gestion des pièces détachées et donc optimiser leurs coûts. L'application d'AirInt'Services (6 emplois) est aujourd'hui utilisée par 800 techniciens. Ce tour de table de 800.000 € est réalisé auprès des fonds d'investissement ACI, Expano, Finaqui et West web valley, avec le soutien de l'Agence de développement et d'innovation de Nouvelle-Aquitaine. La startup bénéficie de séduisantes perspectives après avoir signé ses premiers contrats, forcément de longue durée car les compagnies aériennes réfléchissent systématiquement à long terme. Les fonds levés serviront à financer la fin des travaux de R&D et aux efforts de commercialisation des solutions développées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :