Displayce et Dynamic Screen collaborent sur l'affichage digital

 |   |  483  mots
Les équipes de Displayce et de DynamicScreen ont planché de concert pour aboutir au démonstrateur Doohlab.
Les équipes de Displayce et de DynamicScreen ont planché de concert pour aboutir au démonstrateur Doohlab. (Crédits : Displayce)
Les deux startups bordelaises Displayce et Dynamic Screen ont conçu un démonstrateur commun qu'elles présenteront lors du salon Viva Technology à Paris. Objectif : rendre compréhensible leurs innovations en matière d'affichage digital.

Displayce se positionne sur un marché plein de promesses : l'affichage digital, autrement appelé Digital out of home (DOOH). Dans la rue, au bord des routes, dans les centres commerciaux... Un peu partout, les mobiliers digitaux fleurissent, permettant à travers ces écrans de toucher une cible en mouvement. La startup a conçu une plateforme programmatique qui permet de toucher potentiellement plus de 21 millions de personnes via un inventaire de 31.500 panneaux digitaux, soit plus de la moitié du parc français. Elle mise sur deux leviers : la contextualisation et l'automatisation. Sa plateforme s'appuie notamment sur l'open data et les coordonnées GPS des panneaux digitaux pour calibrer des campagnes de communication plus pertinentes pour le passant.

"La programmatique n'est qu'un moyen, résume Laure Malergue, cofondatrice de Displayce. Ce qui compte, c'est ce qui est visible par l'usager en bout de chaîne. Nous sommes souvent présents sur des salons et nous cherchions à rendre visible cet aspect. La technopole Bordeaux Unitec nous a mis en contact avec une autre startup de la région bordelaise spécialisée dans l'affichage dynamique qui propose DynamicScreen, un player (lecteur, NDLR) qui permet de se connecter aux panneaux digitaux pour y diffuser les campagnes. Ensemble nous avons conçu le Doohlab, un démonstrateur de notre savoir-faire."

Informatifs ou publicitaires, des messages plus pertinents

Ce fameux Doohlab sera présenté à partir de demain lors du salon parisien Viva Technology et aura pour objectif de montrer les usages rendus possibles par la plateforme de Displayce.

"L'affichage digital montrera soit des messages informatifs, soit de la publicité, détaille Laure Malergue. On y trouvera un mur de tweets, des indications sur les transports en commun pour que les visiteurs du salon puissent retourner facilement à leur bureau car nous serons connectés aux API de la RATP. Les panneaux digitaux afficheront un sondage sur les meilleurs raisons de travailler en Nouvelle-Aquitaine, mais aussi, en temps réel, les annonces de biens immobiliers recensés par Seloger.com et situés à proximité du salon, ou encore feront la promotion de produits que les visiteurs pourront trouver à proximité. L'idée est d'être tourné vers l'usage et de contextualiser avec des campagnes beaucoup plus pertinentes que des boucles nationales."

Après un premier tour de table de 850.000 € fin 2016, Displayce a pris de fortes positions en France. Elle est désormais en capacité de diffuser les campagnes des annonceurs dans un large éventail de lieux, et notamment les golfs, salles de fitness, maisons de santé, hôtels... La startup bordelaise recrute actuellement deux personnes et comptera neuf personnes à la fin de l'été. Laure Malergue dévoile que des premiers tests auront lieu dans les prochains mois en Europe et qu'une seconde levée de fonds est prévue au 1er semestre 2018 pour accompagner ces premiers pas européens tout en permettant à la société d'accélérer sur la partie intelligence artificielle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :