La pépinière de Bordeaux Unitec a deux hôtels d’entreprises en vue

 |   |  631  mots
Les associés de la startup InVivox (e-santé), jeune entreprise pensionnaire de la pépinière de Bordeaux Unitec
Les associés de la startup InVivox (e-santé), jeune entreprise pensionnaire de la pépinière de Bordeaux Unitec (Crédits : DR)
La pépinière d’entreprises de la ville de Pessac quitte son périmètre municipal pour intégrer la technopole Bordeaux Unitec, pilotée par la Région. Avec ce transfert la pépinière devrait voir son patrimoine enrichi de deux hôtels d’entreprises d’ici quelques mois pour créer un continuum dans l'accompagnement des entreprises.

Avec l'application de la loi Notre (Nouvelle organisation territoriale de la République) la gestion des pépinières d'entreprises relève désormais des conseils régionaux et plus du tout des communes. Ce mouvement de bascule est appliqué depuis le 1er avril. Ainsi, comme le prévoit la loi, la gestion de la pépinière d'entreprises de la ville de Pessac (Bordeaux Métropole) et passée sous la responsabilité de la Région Nouvelle-Aquitaine au 1er avril. Mais c''est bien ce vendredi 2 juin qu'Alain Rousset, président (PS) de la Région Nouvelle-Aquitaine, et Franck Raynal, le maire (LR) de Pessac ont officialisé ce transfert historique.

Cérémonie qui s'est tenue en présence du personnel et des représentants de la dizaine de startups hébergées par la structure : Apps'Miles, Dynvibe, Ehtrace, GetLandy, Heliosis, InVivox Newmips, Qik, Quantacell et Wazza. Cette opération administrative avait aussi un côté symbolique puisque c'est l'ancien maire de Pessac, Alain Rousset, qui, comme il l'a rappelé, a lancé la création de cette pépinière dès qu'il a été élu maire de la ville, en 1989.

"Je voulais reproduire l'exemple de la ville de Lund (Suède, NDLR), qui avait déjà réussi le rapprochement université-entreprise, source de développement économique", resitue Alain Rousset.

Compléter avec des hôtels d'entreprises

La reprise de la pépinière par la technopole Bordeaux Unitec, dont Stéphane Rochon est le directeur, a été menée par l'AEC (Agence aquitaine du numérique). Ce changement devrait entrainer des modifications significatives, avec notamment une extension immobilière. Pour amortir le choc immobilier que subissent les jeunes entreprises au terme de leur deux ans de pépinière, il est ainsi question que la nouvelle structure de la technopole Unitec rachète les deux hôtels d'entreprise implantés dans le parc de 15.000 m2 de la pépinière.

"C'est une offre immobilière intéressante qui nous permettrait de créer un continuum. L'offre privée avec des baux de trois, six ou neuf ans n'est pas vraiment adaptée aux besoins des startups", éclaire Stéphane Rochon. Franck Raynal s'est dit de son côté rassuré par la nouvelle feuille de route annoncée par le président de la Région, après avoir reconnu que, depuis deux ans, il était devenu inquiet pour l'avenir d'une structure "qui se cherchait" après avoir bien fonctionné pendant 25 ans.

Une passerelle entre la pépinière et Bersol

En plus d'être maire de Pessac, ce haut fonctionnaire de l'administration hospitalière (il a dirigé l'hôpital Saint-André à Bordeaux, NDLR) est aussi vice-président de Bordeaux Métropole en charge de l'agglocampus, de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation.

"Recherche, innovation, création de valeur : Pessac est la troisième zone économique de l'agglomération. Et vous prenez la pleine mesure des enjeux avec les relations que vous développez via Kedge Business School, (pour l'accompagnement des créateurs, NDLR). L'université ne peut pas tout faire, elle n'a pas vocation à avoir son école d'ingénieurs", a jugé le maire de Pessac.

Evoquant sans le nommer le programme de logements sociaux de Saige-Formanoir, construit tout près du campus et que jouxte la pépinière, en bord de rocade, Alain Rousset a manifesté une petite pointe de dépit.

"Un des drames de Pessac c'est de ne pas avoir gardé plus de terrain pour les entreprises, la construction de logements près de la rocade est une stupidité", a-t-il ainsi tranché, convaincu de la nécessité qu'il y a à créer une passerelle entre la pépinière Unitec et la zone d'activité de Bersol, à Pessac mais de l'autre côté de la rocade.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :