54 heures pour réinventer l’éducation à Bordeaux

 |   |  397  mots
Des élèves de Citizchool à l'occasion d'un atelier.
Des élèves de Citizchool à l'occasion d'un atelier. (Crédits : Citizchool)
L’association ADN Startup organise un hackathon sur le thème de l’éducation à Bordeaux. Une cinquantaine de personnes, enseignants, ingénieurs pédagogiques, étudiants, entrepreneurs ou simples curieux, plancheront le week-end du 7 avril pour faire émerger des projets innovants et ainsi contribuer au renouveau du secteur.

La salle de classe est dépassée, les méthodes et outils d'enseignement doivent évoluer. Des enseignants, des ingénieurs pédagogiques, des étudiants, des entrepreneurs ou encore de simples curieux vont se retrouver le temps d'un week-end dans les locaux de Digital Campus à Bordeaux pour tenter de relever le défi. L'association ADN Startup organise avec Talence Innovation et Entreprenariat Campus Aquitaine un hackathon sur le thème de l'éducation du 7 au 9 avril. Les participants auront 54 heures pour créer et convaincre. Un accompagnement sera proposé au projet le plus convaincant.

Si aucune thématique n'a été imposée par les organisateurs, le numérique devrait être fortement représenté. Des exemples de projets ? Adriana Peyruse, présidente d'ADN Startup, cite sans détour "Foot de Français, une application qui mise sur la passion du football pour enseigner le français aux enfants ou encore Citizchool, l'école bordelaise du leadership citoyen pour les jeunes de 15 à 30".

Mohamed Ajoulou, fondateur de Citizchool, sera justement présent à l'occasion de ce hackathon.

"Notre école créée en novembre 2016 vient en complément de l'Education nationale, elle ne s'y substitue pas. Elle vise à stimuler la créativité, aider au choix du parcours professionnel, donner des outils de développement personnel afin de mener vers l'autonomie et l'épanouissement. Les cours sont proposés le samedi après-midi à Darwin. Aujourd'hui, selon moi, il faut inclure les jeunes dans la pédagogie et en finir avec l'apprentissage vertical avec un professeur qui fait un exposé et un élève qui écoute sagement. C'est ce que nous proposons. Notre pédagogie repose sur 3 grands axes : des ateliers intellectuels, des activités manuelles et des immersions sur le terrain. Nous avons par exemple des séances sur la magie de l'algèbre. En partant d'un menu de restaurant, nous construisons des structures algébriques de niveau universitaire", se réjouit Mohammed Ajoulou.

Pour se développer, Citizchool a récemment lancé une campagne de crowdfunding qui lui a permis de lever 4.000 euros.

Ce hakathon, Mohammed Ajoulou, le voit donc d'un bon œil : "Cela va permettre de booster la créativité, ouvrir le champ de tout ce qui est possible et faire émerger des projets innovants." Lui, assurera un rôle de conseil et d'orientation. Une cinquantaine de participants sont attendus pour la présentation d'une dizaine de projets. L'inscription est obligatoire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2017 à 18:42 :
Cela se fait chaque jour dans les classes avec les enseignants. De plus il y existe des colloques de l'innovation avec des enseignants spécialistes de la chose. Mais ils le font gratuitement bien sur..
Dani33

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :