Emploi : la battle de RegionsJob se joue aussi à Bordeaux

 |   |  282  mots
(Crédits : DR)
RegionsJob organise le 28 mars la 9e édition de sa Battle dev, un concours de programmation qui permet ensuite aux recruteurs d’accéder aux profils des participants qui le souhaitent. Il s’agit d’une opération nationale qui se jouera aussi à Bordeaux.

"C'est le plus grand rassemblement de développeurs en France", explique David Beaurepaire, responsable développement et stratégie chez RegionsJob. Le numéro n°2 des services recrutement, emploi et carrière en France organise le 28 mars la 9e édition  de sa Battle dev dont le concept est le suivant : "Il s'agit de mettre en compétition des programmateurs et des développeurs informatiques pour leur donner la possibilité de mettre en avant leurs compétences." Tous les développeurs intéressés, qu'ils soient ou non à la recherche d'un emploi, codent ainsi en temps réel à partir de 20 h. "Les sujets proposés sont très complexes. 8 langages informatiques sont proposés avec pour chacun 5 problèmes. Le vainqueur est celui qui résout les problèmes le plus rapidement", commente David Beaurepaire.

Mais derrière ce concours RegionsJob, se cache une méthode de recrutement interactive et ludique basée avant tout sur les compétences, au-delà des traditionnels CV et lettres de motivation. "Il s'agit d'un concours de développement dont les résultats sont transmis, si les participants le souhaitent, aux entreprises afin qu'elles puissent les contacter. Une centaine d'entreprises sont ainsi partenaires."

Il s'agit d'une nouvelle méthode proposée aux recruteurs dans un métier en tension. "Il y a aujourd'hui plus de besoins que de candidats" souligne David Beaurepaire. Les écoles sont également invitées à participer à cette opération pour un concours inter-écoles. "Elles s'approprient l'événement. C'est une Battle dev dans la Battle dev." A Bordeaux, trois écoles seront dans la course le 28 mars : CESI Bordeaux, EPSI Bordeaux et Epitech Bordeaux. 4.000 développeurs devraient se défier le mardi 28 mars au soir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :