La silver économie, priorité régionale réaffirmée

 |   |  535  mots
La feuille de route silver économie de la Nouvelle-Aquitaine a été lancée à l'occasion du déplacement en Gironde de la secrétaire d'Etat Pascale Boistard.
La feuille de route silver économie de la Nouvelle-Aquitaine a été lancée à l'occasion du déplacement en Gironde de la secrétaire d'Etat Pascale Boistard. (Crédits : HL)
La silver économie, filière dédiée aux personnes âgées, était au menu aujourd’hui du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. La lettre d’intention de la Région en la matière a été signée en présence de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie.

"30 % des 6 millions d'habitants de Nouvelle-Aquitaine ont plus de 60 ans, 11 % ont plus de 75 ans : notre région est ainsi celle qui bat les records de longévité au plan national. Pour le Conseil régional, c'est un défi, et c'est un atout", avance d'emblée Alain Rousset.

Face à ce constat d'une société vieillissante, la feuille de route silver économie de la Région Nouvelle-Aquitaine a été officiellement lancée ce matin à Bordeaux en présence de Pascale Boistard, secrétaire d'Etat chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie. Il s'agit de la première déclinaison de la feuille de route nationale signée le 12 décembre 2016 alors que la silver économie est devenue une priorité du gouvernement en 2013. A la fois filière industrielle et écosystème de l'innovation dédiée aux seniors, la silver économie s'exprime dans de nombreux domaines : la santé et le médico-social, l'autonomie et le maintien à domicile, les loisirs et le tourisme adapté, le bien-être ou encore l'habitat et l'urbanisme. Elle devient une filière à fort potentiel.

250 000 emplois d'ici à 2020

"On estime à 250.000 le nombre d'emplois créés en France d'ici à 2020 dans la silver économie, des emplois non délocalisables, notamment dans les services à domicile", déclare la secrétaire d'Etat Pascale Boistard.

Concrètement, dans les trois mois qui viennent, des groupes de travail seront mis en place en Nouvelle-Aquitaine, une région à la pointe dans le domaine mais qui souhaite aller plus loin. La feuille de route complète sera présentée au mois de juin.

"L'ambition est de développer une industrie qui réponde aux besoins des personnes et non l'inverse. Il s'agit donc de travailler avec les personnes avançant en âge et les aidants pour définir ensemble les outils nécessaires pour préserver au maximum l'autonomie. Quelles pistes ? Valoriser les métiers de l'aide à domicile. Mieux former ces personnes à l'utilisation du numérique et les équiper", explique ainsi le président du Conseil régional Alain Rousset.

Un nouveau cluster

La Région a par ailleurs annoncé la création d'un cluster, regroupement d'entreprises d'un même secteur.

"Les entreprises sont souvent isolées or apprendre à innover suppose de se regrouper. Il en va de même pour la silver économie. Nous allons donc créer un cluster avec ADI et nous avons la chance dans la région d'avoir un grand frère, le groupe Legrand basé à Limoges."

Une autre entreprise a été citée en exemple : [email protected], entreprise de services à la personne basée à La Brède près de Bordeaux qui prévoit de recruter 100 personnes en 2017. La secrétaire d'Etat Pascale Boistard a visité l'entreprise ce matin.

"Nous sommes attendus sur notre territoire et à l'international", a par ailleurs rappelé Pascale Boistard. La construction de la filière silver économie Nouvelle-Aquitaine s'inscrit justement à l'échelle européenne. Fin 2016, la Région a été labellisée "site de référence" dans le cadre du Partenariat européen de l'innovation pour un vieillissement actif et en bonne santé porté par la commission européenne. Un projet qui vise à prolonger de deux ans la durée de vie en bonne santé des Européens d'ici à 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :