Les accélérateurs Héméra et Le Camp signent un partenariat

 |   |  471  mots
Les partenaires de la convention liant Héméra à Le Camp
Les partenaires de la convention liant Héméra à Le Camp (Crédits : LTB / Mikaël Lozano)
Basés respectivement à Bordeaux et Québec, les accélérateurs de startups Héméra et Le Camp ont signé ce lundi matin un partenariat destiné à renforcer le développement des jeunes pousses sur les marchés nord-américain et européen. Les deux structures mettent en place des collaborations concrètes sur trois plans.

Fondé par 5 entrepreneurs bordelais, Héméra est le dernier-né des accélérateurs bordelais de startups. Son homologue québécois Le Camp est bien plus vieux et plus expérimenté. Incubateur et accélérateur dédié à la croissance des entreprises technologiques et à l'émergence de projets, il œuvre autour de programmes d'accélération et d'incubation, de la location de bureaux et d'activité de perfectionnement et de réseautage. Pile ce que prévoit de faire Héméra en vitesse de croisière quand il aura investi ses futurs locaux... En soi, les deux structures partagent des approches similaires même si leurs moyens sont bien différents. Le Camp, administré et animé par Québec International, reçoit ainsi quelques millions d'euros de l'Etat chaque année (montant jusqu'à 25 M€ dans 5 ans) pour investir dans des entreprises à fort potentiel... Des chiffres qui font rêver à Bordeaux en ces temps d'austérité budgétaire.

Julien Parrou, cofondateur d'Héméra, Virginie Calmels, adjointe au maire de Bordeaux et vice-présidente de Bordeaux Métropole, Isabelle Genest, directrice exécutive de Le Camp et Régis Labeaume, maire de Québec, ont donc signé ce lundi matin un accord dénommé "Passerelle" qui prévoit des collaborations sur plusieurs axes :

  • L'accueil de startups bordelaises à Le Camp et réciproquement de jeunes pousses québécoises chez Héméra.
  • Un accompagnement qui prendra la forme de modules d'acclimatation aux spécificités des deux territoires durant 10 semaines ainsi que le suivi des entrepreneurs par des experts et mentors spécialisés. Des séances d'entraînement à la levée de fonds adaptées aux deux pays seront également proposées.
  • Les entreprises bordelaises choisies bénéficieront du programme d'accélération FastTrac Tech Ventures dont Le Camp est partenaire au Canada ainsi que de l'appui de Québec International.

" Point d'ancrage technologique de la région québécoise" selon Isabelle Genest, Le Camp jouera le rôle de porte d'entrée donnant sur le marché nord-américain. Et inversement, Héméra sera "la connexion au marché européen pour les entreprises que nous accompagnons", indique Régis Labeaume, qui se félicite qu' "entre les deux villes, l'entente fonctionne et on livre la marchandise". Virginie Calmels a souligné de son côté "l'importance de la mise en réseau et de l'animation des écosystèmes" alors que "l'ouverture internationale de Bordeaux est un sujet majeur". Le Camp comme Héméra sont basés "sur du partage d'expériences. C'est là que l'on crée de la valeur". Leurs chefs de file insistent de concert sur "l'importance de ne pas sous-estimer l'environnement concurrentiel et d'apprendre les finesses d'un marché étranger". Ce sera précisément la mission de de cette Passerelle Bordeaux - Québec.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :