Boogi va faire bouger Bordeaux

 |   |  500  mots
Yann Hervouet, CEO d’Instant System, a présenté l'application Boogi lors du Forum Smart City Bordeaux, organisé vendredi dernier par La Tribune.
Yann Hervouet, CEO d’Instant System, a présenté l'application Boogi lors du Forum Smart City Bordeaux, organisé vendredi dernier par La Tribune. (Crédits : Appa)
L’application Boogi, portée par la startup Instant System, va être testée dans les prochaines semaines à Bordeaux. Sa spécificité : combiner le covoiturage dynamique et les transports en commun, autour des parc-relais du réseau.

C'est une réputation dont elle se passerait bien. Bordeaux et ses bouchons, un concept forcément abstrait pour qui n'est pas resté scotché dans sa voiture sur la rocade, un soir de pluie... La ville est régulièrement classée parmi les toute premières de France en matière d'encombrements. "Il faut encourager le report modal", susurre-t-on. Encore faut-il que les citoyens adhèrent... "Le changement de comportement est clairement le sujet central", confirme Brigitte Terraza, maire de Bruges et vice-présidente de Bordeaux Métropole en charge de la mobilité alternative, des modes doux, du covoiturage et des plans de déplacements d'entreprises :

"On peut mettre tous les moyens que l'on veut, ce qu'il faut c'est toucher les gens, susciter l'envie d'essayer et surtout réussir à les placer en situation. C'est par exemple ce que nous avons réussi à faire lors de la dernière Semaine de la mobilité avec l'opération "Deux mois sans ma voiture". Des familles volontaires nous ont remis les clés de leur véhicule. En contrepartie, nous leur avons donné accès gratuitement à tout le panel de l'offre mobilité : transports en commun, voitures en libre service, itinéraires vélo... Le bilan montre que la moitié des participants ont fini par revendre leur véhicule. La plupart surestimait les temps de trajet à vélo ou sous-estimait ceux passés en voiture et à se garer."

Encourager le covoiturage

Boogi vise à apporter sa pièce à l'édifice. L'application développée par Instant System, société basée à Sophia-Antipolis, va être testée à partir de la mi-mai. Elle concernera dans un premier temps les usagers du parking-relais de La Buttinière, au nord-est de Bordeaux, connu pour être sur-saturé.

"Il y a désormais une profusion d'offres visant à améliorer la mobilité, si bien qu'il est parfois difficile pour les collectivités de s'y repérer, indique Brigitte Terraza. Instant System est arrivée au bon moment avec un vrai atout : un logiciel de covoiturage qui s'interface au réseau de transports en commun."

Concrètement, Boogi poursuit trois objectifs majeurs : encourager le covoiturage, désaturer un parking-relais où ¾ des voitures ne comptent qu'un occupant, et rabattre vers les transports en commun. L'application calculera le temps de trajet de l'usager depuis le moment de sa prise en charge par un covoitureur jusqu'à son point d'arrivée, en s'appuyant sur les données en temps réel du réseau TBM de transports en commun. Connaissant les freins que le covoiturage rencontre sur les trajets domicile - travail, Brigitte Terraza et Instant System espèrent que le couplage avec l'offre multimodale (tram, bus, vélos en libre service) et l'aspect "temps réel" génèreront de l'adhésion. Une petite carotte est aussi prévu pour les chauffeurs covoitureurs : ils cumuleront des points ouvrant droit à des abonnements TBM à tarif très réduit, des places pour des spectacles... Un premier bilan sera effectué à la rentrée, à l'issue de cette phase d'expérimentation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :