TaxiEnsemble, le covoiturage en classe affaires

 |   |  645  mots
TaxiEnsemble, l'application qui veut faire co-voiturer les clients professionnels des taxis.
TaxiEnsemble, l'application qui veut faire co-voiturer les clients professionnels des taxis. (Crédits : D.R)
Covoiturer en taxi c’est possible, avec TaxiEnsemble, le site de la société landaise Applications Ensemble. Le public visé : les entreprises et leurs salariés qui veulent diminuer leurs notes de frais. Et les taxis qui, pour une fois, peuvent voir une application naître sans craindre pour leur avenir.

C'est en patientant dans une file d'attente pour prendre un taxi depuis un aéroport parisien que l'idée a germé dans la tête de Renaud Cornu.
Une idée qui réussit l'exploit de mixer les services de BlaBlaCar, Uber, LinkedIn et des taxis.
Tout ça parce que cet ancien DG d'une filiale du groupe Gascogne, installé dans les Landes, dans l'enceinte de Pulseo, s'est demandé combien de personnes de la file allaient dans la même direction que lui.... tout en se rappelant avoir lu qu'à Paris, chaque jour, 10.000 taxis quittent les aéroports avec, pour 80 % d'entre-eux, un seul passager.

"Il n'est pas évident de demander au dernier moment qui va où exactement, mais je me suis alors dit que ce que BlaBlaCar avait fait pour les déplacements individuels, un site ou une application pourrait le réaliser mais pour les déplacements professionnels en taxi", explique Renaud Cournu qui a créé sa société, ApplicationsEnsemble, en septembre 2015.

TaxiEnsemble

BlaBlaCar... du taxi

Cette société, accompagnée par Réseau Entreprendre Adour, compte 4 salariés à ce jour et devrait en compter 9 en 2017. Elle a donc développé un service jusque-là unique de co-voiturage puisqu'il... plaît aux taxis : TaxiEnsemble. Son idée de départ consiste à mettre en relation des clients "business" de taxis qui ont des "trajets" en commun et qui souhaitent partager les prix de la course, tout en proposant aux taxis un espace dédié, leur permettant de devenir partenaire de son TaxiEnsemble et donc de pouvoir répondre en direct aux attentes de ces clients potentiels.

"Les amis des taxis sont nos amis", sourit Renaud Cornu. "En fait, le principe de covoiturage via taxi a reçu un accueil favorable à tous les étages. L'étude de marché que j'ai réalisée moi-même en interrogeant des gens en train de faire la queue pour prendre un taxi m'a rapidement confirmé l'intérêt pour les usagers", explique le fondateur. "Mais je me suis aussi rendu-compte très vite que les taxis eux-mêmes y étaient sensibles."

D'ailleurs, un important groupement de taxis a d'ores et déjà donné son accord de principe pour devenir le premier partenaire privilégié de l'application web Taxi Ensemble.
Une application web qui deviendra aussi une application pour mobiles, mais après une levée de fonds de 400.000 € en deux temps, sur laquelle planche le dirigeant.

Application dédiée aux professionnels

En attendant, la société landaise estime (Lire enquête TaxiEnsemble) que le marché cible, "le voyageur pro, fréquent, seul, et sensible à la maîtrise des coûts", explique Renaud Cornu, concerne 1 million de voyageurs business qui se déplacent régulièrement.
Elle s'applique par ailleurs à commercialiser sa plateforme de covoiturage en taxi en marque blanche, pour le compte de grandes sociétés.

Renaud Cornu - Applications Ensemble


Renaud Cornu, fondateur de ApplicationsEnsemble à Dax

"Les premiers contacts sont très bons. Pour les sociétés ou groupes qui comptent des milliers de personnes dans leurs sièges sociaux, des centaines qui chaque jour effectuent des déplacements vers ou depuis les grands hubs que sont les centres d'affaires, les gares ou les aéroports, il est évident que l'application web représente un poste de réduction des coûts. Et puis d'un point de vue environnemental, la réduction des trajets est une très bonne chose", précise Renaud Cornu qui se charge de la commercialisation du service auprès des entreprises uniquement.

Le modèle économique de TaxiEnsemble repose sur la perception auprès de l'usager et/ou de sa société, d'un pourcentage sur les sommes économisées grâce au covoiturage, sur une commission payée par les sociétés de taxi sur le chiffre d'affaires des courses réalisées via l'application.
La société espère atteindre l'équilibre économique dès l'exercice 2018.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :