Santé, le Girondin Implanet porté par le rachis

 |   |  508  mots
Jazz crée une tension autour des vertèbres pour redresser et détordre le rachis, sans perforer les os
Jazz crée une tension autour des vertèbres pour redresser et détordre le rachis, sans perforer les os (Crédits : Implanet)
Implanet enregistre une petite baisse de chiffre d’affaires qui n’annonce pas pour autant un affaiblissement de cette entreprise innovante dans le secteur de la santé.

La société girondine Implanet, à Martillac, cotée en Bourse et implantée à Boston (Etats-Unis), a réalisé un chiffre d'affaires de 6,6 M€ en 2015, en retrait de 5 % sur un an. La direction d'Implanet, dont Ludovic Lastennet est le directeur général, essaie de démontrer que cette évolution négative est en trompe-l'œil et cache un puissant levier de croissance qui commence tout juste à entrer en action. Et cette démonstration est bien menée. Implanet a innové dans le traitement de la correction de la colonne vertébrale (rachis), avec Jazz, et s'est retiré il y a quelques mois du marché de la prothèse de hanche. Après avoir reculé de 22 % au 1er trimestre 2015 et 13 % au 2e trimestre, le chiffre d'affaires d'Implanet a bondi de + 42 % au 3e trimestre avant d'enregistrer une  baisse de 10 % au 4e trimestre.

Recul des implants pour le genou

"Notre performance annuelle démontre une forte progression du chiffre d'affaires en rachis, grâce à la conquête de parts de marché en chirurgie de la scoliose pédiatrique, et l'attaque du marché plus large du rachis dégénératif adulte, pour lequel nous prévoyons de lancer plusieurs nouveaux produits cette année. Nos perspectives sur 2016 sont excellentes et nous sommes confiants quant à la poursuite de notre croissance sur l'ensemble de nos territoires, et à l'accélération de la d'adoption de notre technologie par les chirurgiens", expose Ludovic Lastennet.

L'activité 2015 a été principalement plombée par le recul des implants de chirurgie du genou, en baisse de 11 % sur un an, à 3,8 M€. Baptisé Jazz, le dispositif de correction du rachis d'Implanet a vu ses ventes grimper pendant les quatre trimestres 2015 respectivement de + 78 %, + 54 %, + 101 % et + 45 %.

Implanet Ludovic Lastennet

Ludovic Lastennet (DR)

La locomotive américaine

Quoique soutenue, la hausse au quatrième trimestre 2015 est inférieure à celle de la même période en 2014, ce que Ludovic Lastennet explique par "d'importantes commandes de stock par certains distributeurs aux Etats-Unis fin 2014". Il pondère l'écart entre les deux fins d'exercice par une hausse de 56 % du "nombre de chirurgies Jazz" au quatrième trimestre 2015 sur un an. Une chose est sûre, la montée en puissance du dispositif de correction de la colonne vertébrale se confirme. Jazz a représenté 42 % des ventes totales en 2015 contre 27 % en 2014. Une progression homogène en fonction des canaux de distribution précise la direction. Les ventes de Jazz ont ainsi progressé de 47 % aux Etats-Unis, à 952.000 €, d'autant en France, à 1,2 M€, et de 41 % dans le reste du monde, à 651.000 €.

Le marché américain reste une cible stratégique pour Implanet puisque l'absence de sécurité sociale généralisée renchérit le coût de la santé et donc les prix de revient. Implanet a ainsi réalisé son chiffre d'affaires de 0,9 M€ aux Etats-Unis avec 843 unités Jazz vendues, contre un CA de 1,2 M€ en France avec 2.543 unités, et 651.000 € dans le reste du monde avec 2.224 unités. Implanté à Boston depuis 2013, Implanet joue en grande partie son avenir aux Etats-Unis, pays d'origine du groupe Zimmer, poids lourd mondial de l'orthopédie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :