Big data : Qucit prédit la valse des vélos

 |   |  376  mots
L'analyse mathématique des données issues des outils de gestion des véhicules en libre-service d'une centaine de villes du monde permet à Qucit de mettre en place un outil de prévision des déplacements urbains quasi infaillible
L'analyse mathématique des données issues des outils de gestion des véhicules en libre-service d'une centaine de villes du monde permet à Qucit de mettre en place un outil de prévision des déplacements urbains quasi infaillible (Crédits : Agence Appa)
En attendant le Forum Smart City Bordeaux le 3 avril, focus sur des initiatives locales en faveur de la ville intelligente. Aujourd'hui, portrait de Qucit (pour Quantified Cities), startup bordelaise créée en 2014. A partir des données récupérées dans des villes disposant de vélos en libre-service et qu'elle passe à la "moulinette" d'une analyse mathématique "maison", Qucit met en place un outil d'analyse et de prédiction de la mobilité urbaine à vélo. Un modèle applicable à Bordeaux... et partout dans le monde.

On aurait sans doute tort de limiter la technologie mise en avant par la startup Qucit, société créée en 2014 par Raphaël Cherrier, ancien maître de conférences à l'Ensam et ancien élève de l'ENS Lyon, à la seule gestion de flotte de Vcub, vélos en libre-service de la métropole bordelaise.

"Nous sommes capables, à partir des données d'une centaine de villes du monde qui mettent du vélo en libre-service, de comprendre et de modéliser les déplacements urbains en ville, assure Raphaël Cherrier. Il s'agit de mathématiques, pas de sociologie. Mais cette analyse de données qui sont récupérées par notre logiciel toutes les minutes et ce, dans plus de 100 villes dans le monde, permet de proposer des prévisions concernant les mobilités urbaines à vélo."

Prévisions à 12 h qui sont utiles aux usagers des vélos de Bordeaux Métropole puisque, intégrées à l'application "La Bonne Station", elles permettent de savoir à l'avance si les vélos dont ils auront besoin seront disponibles aux stations qu'ils souhaitent fréquenter.

Prédictions utiles pour l'ensemble des transports urbains

Elles sont aussi très utiles aux gestionnaires de ces services, dans leur choix d'investissements, de créations de stations, voire la complémentarité de l'offre vélo par rapport à l'ensemble du réseau de transport en commun, l'implantation de stations de tramway, d'arrêts de bus...

"Après plusieurs mois de test, nos prévisions à 12 h s'avèrent justes à 93 %. Sur toute l'année, ce taux de fiabilité atteint 89 %."

Outil de prédiction et donc de rationalisation, Qucit apporte une solution à un sujet très sensible : celui de l'avenir des déplacements urbains. Un enjeu qui n'a pas échappé au jury du concours mondial d'innovation qui, en faisant de Qucit le lauréat 2014, lui a donné les moyens (200.000 €) de financer sa R&D et donc d'aller plus loin encore sur un marché du vélo en libre-service qui représentera, dans les huit ans qui viennent, une flotte de 10 millions de vélos dans le monde.

>> Qucit sera présente lors du 1er Forum Smart City Bordeaux, le 3 avril au Palais de la Bourse. Programme complet et inscriptions : http://smartcitybordeaux.latribune.fr

Smart City Bordeaux bloc

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :