Blitzr, du streaming mais pas que

 |   |  574  mots
Bertrand Sébenne, Pierre Anouilh et Johan Sébenne, cofondateurs de Blitzr
Bertrand Sébenne, Pierre Anouilh et Johan Sébenne, cofondateurs de Blitzr (Crédits : Agence Appa)
Blitzr fait le buzz grâce à l'offre de streaming musical qu'elle propose aux internautes en leur donnant accès à plus de 40 millions de morceaux, 4 millions d'albums et 5 millions d'artistes. Mais les ambitions de la jeune startup de Pessac (33), qui vient de lancer ses applications mobiles, vont bien au-delà de ce seul service.

Certains pourraient résumer les trois garçons de Blitzr à un trio de musiciens un peu rock, un peu noise, un peu punk. Ce serait oublier un peu vite que l'on a affaire à deux ingénieurs et à un chercheur en sciences sociales. Certains pourraient résumer l'offre de la société à une offre gratuite de streaming musical, autrement dit à la possibilité pour un internaute d'écouter de la musique en ligne. Là encore, ce serait un tantinet restrictif.

Edité par la société Varius Media Group, Blitzr est née sur la route, dans un van de musiciens. Les discussions de Pierre Anouilh et des frères Bertrand et Johan Sébenne les ont conduits à fonder ce site dont la version bêta a été développée dans le salon de Bertrand, et qui s'appuie sur un moteur de recherche sémantique unique. Piochant dans les fichiers de Youtube mais aussi de Soundcloud et Bandcamp, Blitzr permet d'écouter sans publicité 5 millions d'artistes et plus de 40 millions de chansons. Biographies, discographies... sont agglomérées. Le site propose également un comparateur de prix permettant d'agréger les offres de nombreuses places de marché afin d'acquérir CD, vinyles, mp3, places de concerts, produits dérivés... A chaque vente, la société pessacaise prélève une commission. Son modèle, malin, lui évite d'avoir à régler de copieuses factures auprès des labels.

Blitzr vient d'annoncer d'un coup plusieurs nouveautés : site revu et redesigné, mise en place de l'automatisation de la mise à jour de la base de données, création d'une extension pour le navigateur Chrome permettant de lancer une vidéo et de profiter de la discographie de l'artiste en s'épargnant des recherches fastidieuses... Les applications mobiles pour iOS et Android, elles aussi gratuites et sans publicité, viennent également d'être lancées.

Levée de fonds en cours

"Notre offre de streaming, c'est le produit d'appel, la partie émergée de l'iceberg, mais Blitzr a vocation à s'intéresser à tout ce qui touche à la musique, explique le trio. On peut par exemple imaginer que l'internaute, après avoir visionné un clip, décide d'acheter par notre intermédiaire la guitare qu'il vient d'y repérer, la partition du morceau ou un package concert + transport + nuit d'hôtel. L'open source et le big data offrent des possibilités énormes."

Le modèle économique de Blitzr pourrait donc s'appuyer sur les commissions prélevées, mais aussi sur la revente de données qualifiées. Les trois fondateurs réfléchissent également à monétiser ses services "auprès de labels qui pour beaucoup ne savent pas ce qu'ils ont en back catalogue (albums sortis il y a un certain temps, NDLR). C'est sans doute une des prochaines batailles du secteur." Et pourquoi pas, donner de la visibilité à l'offre des disquaires indépendants.

Dans l'immédiat, Blitzr démarche les capitaux-risqueurs pour une levée de fonds d'environ 1 million d'euros. Si elle aboutit, elle servira notamment "à prendre pied en territoire anglo-saxon, ou directement aux Etats-Unis. La R&D restera à Bordeaux, mais le business et le développement devront se rapprocher d'autres acteurs anglophones", indiquent les trois dirigeants. L'entreprise sera de retour le 11 novembre au San Francisco MusicTech Summit, grand-messe outre-Atlantique des grands acteurs de la musique, un an après avoir remporté le Startup innovator challenge. Son périple la mènera ensuite à Los Angeles, Seattle, Portland et New York.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2014 à 9:35 :
@JB38 : il suffit de lire l'article ou même le titre : Blitzr propose du streaming à partir de Youtube mais aussi Soundcloud ou Bandcamp. La plateforme épargne des recherches fastidieuses sur Youtube, mais propose aussi des biographies, discographies complètes, un comparateur de prix, la possibilité d'acheter des packages... En attendant d'autres fonctionnalités en développement.
a écrit le 05/11/2014 à 7:47 :
Je ne vois pas l'intérêt, tous les morceaux sont depuis longtemps disponibles sur Youtube.
a écrit le 04/11/2014 à 23:13 :
«Blitzr permet d'écouter sans publicité 5 millions d'artistes et plus de 40 millions de chansons» et qui rémunère les artistes ? Ils vivent de l'air du temps, eux ? #JeDemande
Réponse de le 05/11/2014 à 9:39 :
Et si tu lisais l'article en entier ?
"Le site propose également un comparateur de prix permettant d'agréger les offres de nombreuses places de marché afin d'acquérir CD, vinyles, mp3, places de concerts, produits dérivés... A chaque vente, la société pessacaise prélève une commission. Son modèle, malin, lui évite d'avoir à régler de copieuses factures auprès des labels"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :