easyJet à Bordeaux : 1 nouvelle base, 5 nouvelles routes et 110 emplois

 |   |  719  mots
(Crédits : Aéroport de Bordeaux-Mérignac)
La compagnie britannique easyJet va ouvrir sa 6e base française à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac. 3 avions A 320 y seront affectés dès mars 2018. Après 11 ans d'installation à Bordeaux-Mérignac, esayJet vient "combler un vide" et proposera une offre en sièges en hausse de 21 % en 2018.

L'annonce a été faite ce lundi 23 octobre par le directeur général France d'easyJet en personne, François Bacchetta. Avec cette installation à Bordeaux, easyJet conforte son implantation en France et ajoute une 6e base dans l'Hexagone après Paris Charles-de-Gaulle, Paris Orly, Nice, Lyon et Toulouse.

"La France est un pays prioritaire pour easyJet en termes d'investissements, assure François Bacchetta, le directeur général d'easyJet pour la France. Le segment low cost est moins développé en France que dans les autres grands pays européens. C'est de l'ordre de 30 % des vols court et moyen-courrier qui sont opérés par des compagnies qui ont adoptées ce modèle. Il y a donc encore beaucoup de choses à faire."

Il s'agit pour easyJet d'accélérer sa croissance avec 3 Airbus A320 de 186 sièges, ce qui permettra une augmentation de l'offre en sièges de 21 % en 2018. L'année qui se profile devrait donc être record avec au moins 320 vols par semaine, un minimum de 400.000 sièges et une fréquentation espérée de plus de 2 millions de passagers par an.

Quelles nouvelles routes ?

Les cinq nouvelles routes sont encore à l'étude et il est impossible pour le moment de connaître les destinations.

"Tout ce qu'on peut vous dire, c'est que ce sont des destinations qui seront à 4h de vol maximum de Bordeaux, lâche François Bacchetta. Avec cette nouvelle base, nous pouvons enfin élargir note réseau donc tout est possible et on ne s'interdit rien."

Certaines routes verront une augmentation de la fréquences des vols cet hiver, comme Londres, Lilles, Nice, Lisbonne, Barcelone, Bristol et Marrakech. Pour la saison d'été, il faudra compter sur 28 % de sièges en plus en direction de Marseille, Lille, Palma de Majorque, Nice et Marrakech.

Devenir un acteur local avec 110 emplois

L'installation d'une base à Bordeaux permet à easyJet de créer 110 emplois. Essentiellement des navigants, "tous sous contrat français" assure François Bacchetta. Des emplois qui ne seront pas directement créés auprès des habitants. Mais easyJet affirme que l'ouverture de cette base engendrera "une dynamique économique locale" en termes d'emplois mais aussi de visiteurs : "Plus de 60 % des passagers l'été sont des étrangers". La compagnie assure que 5.000 passagers supplémentaires créés 1.000 emplois indirects dans la région.

Un changement du terminal Billi à moyen terme

Le terminal Billi, créé en 2010 et dévolu à l'offre low cost, reste l'atout majeur de cette expansion. Il sera réhabilité à coups de grands travaux d'aménagement au premier trimestre 2018, promet Pascal Personne, président du directoire de l'aéroport. Il s'agit de réfléchir au problème de capacité, pour améliorer le traitement des passagers au sol afin d'éviter les congestions dans l'aérogare, et au renfort des mesures de sécurité :

"A très court terme, on va améliorer les conditions des postes d'inspection filtrage (PIF) de Billi en la reconfigurant pour améliorer la fluidité en prévision justement de la croissance d'easyJet, notamment. Ce sera une modification très puissante, elle va permettre d'augmenter la productivité des PIF de plus de 10 %."

Avant de laisser échapper que d'autres négociations sont en court sur des améliorations de Billi en 2019 et son développement : "On va très probablement pas laisser Billi dans son actuel configuration, j'entends par là, l'aérogare elle-même."

Pascal Personne, président du directoire de l'aéroport de Bordeaux Mérignac et François Bacchetta, directeur général France d'easyJet

Pascal Personne, président du directoire de l'aéroport de Bordeaux Mérignac et François Bacchetta, directeur général France d'easyJet (photo Mila Ta ninga)

2017, une belle année pour easyJet

Aujourd'hui easyJet propose 20 destinations depuis Bordeaux. Avec ses 1,8 million de passagers en 2017, la compagnie représente 28 % de part de marché de l'aéroport. Sa croissance de 15 % pour les 9 premiers mois de 2017 la place au premier rang des opérateurs de lignes de Bordeaux.

"Nous avons une grande expérience du marché bordelais au départ et à l'arrivée. Nous sommes là depuis 2006. Le trafic est assez équilibré, analyse François Bacchetta. Nous avons les bases, l'infrastructure avec Billi et une certaine maturité."

Les destinations phares de 2017 ont été Palma de Majorque, Marrakech, Lisbonne et Barcelone qui ont affichés plus de 80 % de taux de remplissage au départ de Bordeaux. Les records de fréquentations passagers sont tenus par Lyon, Genève et Londres Gatwick.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :