Hop ! Air France est "prête à se battre" à Bordeaux

 |   |  656  mots
En laissant la Navette Paris-Bordeaux de côté, Hop ! Air France annonce une hausse du trafic de 1,4 % en 2016, supérieure à celle de l'offre (0,4 %).
En laissant la Navette Paris-Bordeaux de côté, Hop ! Air France annonce une hausse du trafic de 1,4 % en 2016, supérieure à celle de l'offre (0,4 %). (Crédits : Hop ! Air France)
La compagnie filiale d'Air France, assurant les vols régionaux et la Navette, a présenté ce matin son bilan 2016 à Bordeaux. Si ce dernier apparaît positif, tous les regards sont forcément tournés vers la période qui suivra le 2 juillet et la mise en service de la ligne à grande vitesse entre la capitale girondine et Paris. "Nous sommes prêts à nous battre", annonce Hop ! Air France.

Directrice commerciale, marketing et produits d'Hop ! Air France, Hélène Abraham a présenté ce matin à l'Office de tourisme de Bordeaux les résultats de la compagnie à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac en compagnie de Pascal Personne, directeur général de l'infrastructure, récemment reconduit dans ses fonctions de président du directoire de la SA Aéroport de Bordeaux Mérignac. S'il a beaucoup été question de la nouvelle offre commerciale lancée sur le réseau court courrier et plus largement sur les avantages compétitifs de la compagnie, c'était aussi l'occasion d'en savoir un peu plus sur les chiffres dont la filiale d'Air France peut se prévaloir. Hélène Abraham a d'emblée précisé que ces derniers devaient être regardés en ayant en tête "les 12 jours de grève qui ont perturbé le trafic aérien en 2016, ainsi que les attentats de Nice et de Bruxelles qui ont eu un impact important".

En laissant la Navette Paris-Bordeaux de côté, Hop ! Air France annonce une hausse du trafic de 1,4 % en 2016, supérieure à celle de l'offre (0,4 %). Le remplissage des vols atteint 70,6 % et progresse d'un point. Lyon confirme son rang parmi les destinations importantes et la part des clients en correspondance, essentiellement vers Nice, Metz, Strasbourg, Venise et Milan, y augmente de 11 % par rapport à l'an passé.

De son côté le trafic vers et de Paris progresse lui aussi, de + 1,6 %. L'offre en sièges (plus de 2,2 millions) "est restée stable en 2016", indique Hélène Abraham. La Navette, qui fête ses 20 ans cette année, offre 14 vols quotidiens vers Orly et 6 vers Charles-de-Gaulle.

Au global, en incluant Air France, KLM et Hop !, le groupe affiche 2, 546 millions de passagers à Bordeaux en 2016 (+2,4 %).

Attaques à fleurets mouchetés

Le programme été 2017 de Hop ! Air France, s'étendant de mars à octobre, prévoit 584.000 sièges (+ 2 %) sur les lignes transversales (hors Paris donc), avec un renforcement des liaisons vers la Corse, mais aussi 1 vol vers Francfort le samedi et un autre vers Copenhague le dimanche parmi les nouveautés. L'offre vers Paris reste elle, stable, avec plus de 1,3 million de sièges et le même nombre de liaisons. Après ? Mystère. La mise en service de la ligne à grande vitesse entre Paris et Bordeaux le 2 juillet prochain va rebattre les cartes. Hop ! Air France va attendre de voir quel sera l'impact en juillet et en août et ne communiquera pas sur sa décision avant septembre. Et d'ici là, elle attaque à fleuret moucheté, en réponse à l'annonce bulldozer de la patronne de Voyages-SNCF qui n'excluait pas qu'à terme, la LGV accapare 100 % du trafic aérien entre Bordeaux et Paris. "Je vais citer Jean-Marc Janaillac : la subvention de la LGV représente, selon nous, une aide de 20 € par voyageur pour les 25 prochaines années", assène Hélène Abraham, faisant référence à la sortie du PDG du groupe Air France-KLM en début d'année à Bordeaux.

Lire aussi : Air France dénonce la "concurrence inéquitable" du TGV sur Paris-Bordeaux

"Nous notons que la hausse du prix du billet annoncée avec la mise en service de la LGV (+ 16 %, NDLR) ne correspond pas à ce qui a été annoncé, je n'en dirai pas plus", ajoute Frédéric Alory, directeur régional Nouvelle-Aquitaine d'Air France-KLM. Ce dernier évoque ici à mots couverts l'offre BtoB et haut de gamme de la SNCF : Air France aurait ainsi relevé des hausses plus proches de 30 % pour ce segment de clientèle, d'après la compagnie aérienne.

Pascal Personne souligne de son côté l'engagement de Jean-Marc Janaillac de maintenir une Navette à Bordeaux et juge "que la possibilité de garantir une offre de transports diversifiée est majeure" pour la région. "Je ne souhaite qu'une chose : que la LGV crée beaucoup de trafic induit vers Bordeaux et que, en quelque sorte, le gâteau grossisse pour tous les acteurs du transport."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :