Laurent Alexandre : "La science-fiction d'hier va devenir médecine réalité"

 |   |  760  mots
Laurent Alexandre, Grand témoin du 5e Sommet économique du Grand Sud
Laurent Alexandre, Grand témoin du 5e Sommet économique du Grand Sud (Crédits : FlickR CC / Olivier Ezratty)
Laurent Alexandre, PDG de l'entreprise belge de séquençage d'ADN DNAVision, sera le Grand témoin de la 5e édition du Sommet économique du Grand Sud le 26 mai à Bordeaux. Chirurgien, urologue, fondateur du site Doctissimo qu'il a cédé en 2008, ce spécialiste du transhumanisme est l'auteur de plusieurs ouvrages reconnus, dont "La mort de la mort : comment la technomédecine va bouleverser l'humanité". Il interviendra lors d'une conférence exceptionnelle de 40 minutes.

Le Sommet économique du Grand Sud, organisé par notre journal mardi 26 mai au Palais de la Bourse à Bordeaux, promet une belle journée de débats et d'échanges, en présence notamment d'Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine, et Marie-Claire Capobianco, directeur des réseaux France et membre du comité exécutif de BNP Paribas.

>> Je m'inscris gratuitement au Sommet économique du Grand Sud

Invité de l'événement en tant que Grand témoin, Laurent Alexandre s'intéresse de près à la question du transhumaniste et la manière dont les avancées technologiques bouleversent la médecine. Il estime que l'espérance de vie humaine aura une croissance très rapide liée au développement des nanotechnologies, des biotechnologies, de l'informatique et de la cognitique (NBIC) et suit l'implication des géants Google, Apple, Facebook et Amazon dans ces domaines.

>> Le programme complet du Sommet économique du Grand Sud

Laurent Alexandre s'était notamment exprimé lors d'une prise de parole remarquée lors de TEDxParis 2012 ("Le recul de la mort - l'immortalité à brève échéance ?"), concluant ainsi : "Ma conviction est que certains d'entre vous dans cette salle vivront mille ans". Voici un florilège de ses récentes déclarations.

"L'espérance de vie croit de trois mois chaque année. (...) Jusqu'où ce recul de la mort peut-il aller ? Il y a quatre scénarios. Le premier, c'est celui des pessimistes, c'est ce que craignent certains écologistes, c'est un recul de l'espérance de vie à cause de la pollution, des OGM, du réchauffement climatique. On a un 2e scénario, c'est un arrêt de la technologie qui aurait atteint un plateau. Le 3e scénario, c'est une poursuite lente de l'amélioration de l'espérance de vie, qui monte jusqu'à 120 ans, 130 ans. Le 4e scénario, c'est une explosion technologique avec une augmentation très rapide de notre espérance de vie dès le XXIe siècle."

"Il n'y a pas si longtemps, analyser, comprendre et manipuler notre fonctionnement biologique était considéré comme une tache insurmontable. Mais aujourd'hui, la donne technologique est en train de changer. Les technologies NBIC vont nous permettre de lutter contre la mort, la vieillesse et la maladie grâce à une médecine de combat, grâce à une puissance qui était inimaginable il y a encore quelques décennies. La science-fiction d'hier va devenir médecine réalité."

"Le coût du séquençage ADN est divisé de 50 % tous les cinq mois. Il s'agit réellement d'un tsunami technologique. Cela permettra de développer une médecine personnalisée, guidée sur nos particularités génétiques et c'est particulièrement important pour la cancérologie. Une personne sur quatre aura un cancer dans sa vie."

>> Découvrez les profils des intervenants du Sommet

"Les transhumanistes pensent que chaque citoyen doit pouvoir décider seul des modifications qu'il souhaite apporter à son cerveau, à son ADN ou à son corps. Selon eux, l'homme du futur sera un organisme prototype, voué à se perfectionner en permanence comme la version bêta d'un logiciel : nous ne devrions avoir aucune honte à augmenter nos capacités grâce à la technologie. Dès 2002, la National Science Foundation (NSF) publiait un rapport recommandant l'utilisation des NBIC pour la fabrication d'un surhomme... De récents progrès scientifiques nous propulsent vers un Homme augmenté. Le cœur artificiel est encore un prototype mais il deviendra dans quelques années supérieur au cœur biologique : certains individus s'en feront implanter un préventivement pour prévenir le risque de mort subite qui peut foudroyer des gens en pleine santé comme le jeune et brillant député Olivier Ferrand, en 2012. (... ) Google est devenu l'un des principaux architectes de la révolution NBIC et soutient activement le transhumanisme. Ray Kurzweil, le "pape" du transhumanisme, est convaincu que les NBIC vont permettre de faire reculer la mort de façon spectaculaire. Il a été embauché par Google pour faire du moteur de recherche la première intelligence artificielle. Google a annoncé, en 2013, la création de Calico, qui entend allonger significativement la durée de vie humaine. Cette filiale de Google compte explorer des voies technologiques jamais envisagées pour retarder puis "tuer" la mort. Google a aussi investi dans de nombreux autres projets biotechnologiques. Et cette société n'est pas la seule à mener la croisade transhumaniste : désormais, l'ensemble des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) partagent une vision transhumaniste et investissent massivement dans l'intelligence artificielle."
Dans L'Opinion du 19 mai 2015

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/05/2015 à 11:44 :
LE VIEUX REVE DE L HUMANITE? LA VIE ERTERNEL? ONT POURAS CHANGE DES PIECES ET CELA PERMETRAS LE RETARD SUR L ECHEANCE DE LA MORT? MAIS IL EST DIT POUSIERE TU EST POUSIERE TU SERAS ?SI DEJA IL FAISSAIS DES REELS PROGRES POUR LUTTER CONTRE LA DOULEUR ET PERMETRE AUX PERSONNES DE METTRE FIN A LEURS SOUFRANCES ? ILS FERONT UN GRAND PAS DANS L HUMANISME???
a écrit le 20/05/2015 à 19:57 :
ha la vanité...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :