Bordeaux : qui sont les 7 lauréats de Biznext ?

 |   |  1059  mots
Les lauréats et leurs parrains, entourés d'une partie de La Tribune - Objectif Aquitaine
Les lauréats et leurs parrains, entourés d'une partie de La Tribune - Objectif Aquitaine (Crédits : Appa)
Sept entreprises ont été récompensées ce soir lors de l'événement Biznext Bordeaux, organisé par La Tribune - Objectif Aquitaine au Centre de congrès de la Cité mondiale. Voici les lauréats qui ont performé en 2015.

Manager de l'année

Lauréat : Didier Oudin, groupe Arom
Deux chiffres suffisent à quantifier la progression d'Arom. En 2005, le traiteur basé à Eysines réalisait 1,9 M€ de CA. Dix ans plus tard, il achève l'année 2015 à 14 M€ de CA. Le groupe opère plusieurs marques dont Lacoste Traiteur, et est devenu le premier opérateur "traiteurs - services - réceptions" du Sud-Ouest. Présidée par Didier Oudin, l'entreprise a vécu un superbe dernier exercice, enregistrant une croissance de 25 %. Arom a signé plusieurs gros contrats ces derniers mois, dont le plus important est sans conteste possible la partie traiteur haut de gamme du Matmut Atlantique, le nouveau stade de Bordeaux. L'aboutissement d'investissements menés depuis 2010. Arom a aussi été choisi par la future Cité du vin. Et vise maintenant l'Euro 2016 qui passera par Bordeaux.
Prix parrainé par le Conseil régional d'Aquitaine.
Ils ont aussi marqué l'année : Frédéric Conchy (Exosun, systèmes photovoltaïques), Olivier Fahy (Berkem, chimie verte)


Croissance internationale

Lauréat : AT Internet
Expansion à grande vitesse pour AT Internet, devenu membre du top 4 mondial de la mesure de l'audience et des performances digitales des sites Internet. L'entreprise de Mérignac, qui compte plus de 200 collaborateurs, investira bientôt ses nouveaux locaux, à quelques centaines de mètres de son bâtiment actuel. Un déménagement devenu nécessaire pour faire faire à la croissance de la société. Mais si Mérignac est sa maison, AT Internet œuvre dans plus de 32 pays. 2015 est synonyme de nouvelles applications mais aussi de l'avancée du programme de recherche "Speed data" mené avec le laboratoire Labri, dont l'objectif est de parvenir à traiter en un temps record d'énormes masses de données.
Prix parrainé par Bpifrance
Ils ont aussi marqué l'année : AIO (karakuri, amélioration des conditions de travail et de la productivité industrielle via des systèmes mécaniques simples), Implanet (implants, notamment vertébraux, de nouvelle génération).


Nouvelle économie

Lauréat : Interaction healthcare
Présente à Bordeaux et à Levallois-Perret, Interaction healthcare propose des solutions web, serious games, applications à destination du monde de la santé. Elle a formé plus de 15.000 professionnels et travaille notamment pour de nombreux laboratoires pharmaceutiques renommés. Interaction healthcare a lancé en fin d'année une plateforme de simulation numérique dédiée à la formation en santé, MedicActiV, permettant aux médecins, chirurgiens, infirmiers, sages-femmes... de se former ou de se perfectionner ainsi qu'aux établissements d'enseignement de créer leurs propres cas cliniques virtuels.
Prix parrainé par Cheops Technology
Ils ont aussi marqué l'année : Samboat (location de bateaux entre particuliers), Jelouemoncampingcar (location de camping-cars entre particuliers).


Meilleure transformation digitale

Lauréat : TCS
Cet acteur bordelais de la logistique est devenu un champion de la croissance et de la rentabilité. En 40 ans, la société de transport régulier de plis professionnels et de petits colis TCS a avant tout su se réinventer en profondeur, saisissant les nouvelles opportunités technologiques qui se présentaient. Elle mise aujourd'hui sur une activité complémentaire, la dématérialisation de documents, notamment les chèques d'acteurs de la grande distribution ou le Trésor public. TCS réalise 92 M€ de chiffre d'affaires consolidé pour un résultat d'exploitation de 10 % et une croissance annuelle oscillant entre + 5 et + 8 % par an.
Prix parrainé par Ociane
Ils ont aussi marqué l'année : L'Atelier des fac-similés du Périgord (reproduction d'œuvres ou monuments grâce à l'art et à la technologie), Cartegie (marketing numérique et relation client).


Startup de l'année

Lauréat : Loisirsenchères.com
La plateforme bordelaise, qui propose aux enchères des offres de voyages, d'hôtels et de loisirs, a bouclé deux levées de fonds en 2015. Après 275.000 € levés, six mois après, un 2e tour a collecté 525.000 € auprès de partenaires historiques (Bpifrance, Conseil régional) et de business angels. Cofondateur de Loisirsenchères.com, Thomas Boisserie préside une startup attachée à ses valeurs,  passée de 1 à 16 emplois en un an d'existence, et qui bouleverse les équilibres historiques de fixation des prix des produits touristiques et culturels. Le fait d'avoir décroché en fin d'année le statut d'agent de voyage lui ouvre de nouveaux horizons. De quoi conforter un volume d'affaires qui grimpe en flèche.
Prix parrainé par La Tribune
Ils ont aussi marqué l'année : Jobijoba (leader français de la recherche d'emploi sur Internet), Easylive (outils de retransmission d'images en live sur Internet).


Jeune talent

Lauréate : Céline Godet, Echoppe
Société familiale créée il y a 22 ans à Bordeaux par un ingénieur de l'industrie du textile, Echoppe a bâti son succès sur l'activité de négoce de vêtements et de linge pour les collectivités. Depuis son arrivée au poste de PDG il y a cinq ans, Céline Godet a développé l'activité e-commerce et mené une petite révolution, gommant la frontière entre le vêtement professionnel et le prêt-à-porter. Pari gagnant, le chiffre d'affaires devrait grimper de 25 % en 2015, dépassant les 4 M€ avec 13 salariés. La croissance devrait se poursuivre grâce à une nouvelle marque, Soyin, très connectée et s'adressant aux marchés de la santé, de la beauté et du bien-être.    
Prix parrainé par Ixope
Ils ont aussi marqué l'année : Mr Tshirt (e-commerce, vente de tshirts humoristiques), BlitzR (site Internet de streaming musical doublé d'une plateforme)


Innovateur de l'année

Lauréat : Poietis
Spécialisée dans la bio-impression 3D, assistée par laser, de tissus biologiques vivants complexes, Poietis a connu une année 2015 extrêmement riche. S'appuyant sur une technologie unique au monde, la jeune biotech a notamment reçu, de la part de l'Office américain des brevets et de son équivalent japonais, la délivrance de deux brevets couvrant sa technologie. Fondée et présidée par le docteur Fabien Guillemot, la startup de Pessac ambitionne à terme de réaliser des tissus vivants "personnalisés" pour des greffes de tissus comme la peau, mais aussi la cornée. Poietis est d'ores et déjà en mesure de commercialiser des tissus pour des tests de toxicologie en cosmétique, en pharmaceutique ou en chimie.
Prix parrainé par Exco
Ils ont marqué l'année : Robosoft (solutions robotisées pour le transport, l'aide aux personnes, les services...), Pragma industries (spécialiste de la pile à combustible, concepteur d'un vélo électrique à hydrogène révolutionnaire).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2015 à 6:00 :
Lacoste le traiteur du conseil régional !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :