Ferroviaire : du temps de gagné à l'ouest de Bordeaux

 |   |  267  mots
1,5 km de rails ont été reconstruits sur la commune de Pessac, reliant la gare à la ligne ferroviaire de ceinture.
1,5 km de rails ont été reconstruits sur la commune de Pessac, reliant la gare à la ligne ferroviaire de ceinture. (Crédits : DR)
L'inauguration de la reconstruction du Triangle des échoppes a lieu aujourd'hui. La gare de Pessac sera ainsi reliée à la ligne ferroviaire qui ceinture la métropole bordelaise, raccourcissant les temps de trajets, notamment vers le Médoc, et favorisant la multimodalité.

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et Alain Autruffe, directeur territorial SNCF Réseau Nouvelle-Aquitaine, inaugureront la reconstruction du Triangle des Echoppes, lundi 12 décembre en début d'après-midi. Ce fameux Triangle a existé par le passé mais la ligne était fermée depuis 1951.

Concrètement, 1,5 km de rails ont été reconstruits sur la commune de Pessac, reliant la gare à la ligne ferroviaire de ceinture, ce qui permettra désormais d'assurer une meilleure liaison entre le Médoc et l'agglomération bordelaise. Les passagers pourront accéder directement au sud de la région sans passer obligatoirement par la gare Saint-Jean de Bordeaux comme c'est le cas actuellement. A la clé, des gains de temps précieux. Les navettes mettront 33 minutes entre Pessac et Macau dans le Médoc, contre 1h actuellement. Blanquefort sera à 21 minutes de Pessac, contre 52 minutes. La ligne sera connectée en plusieurs points au tramway de la métropole. Le Triangle des échoppes donne ainsi accès au domaine universitaire via la ligne B, et autorise une meilleure connexion avec les Ter vers Arcachon, Mont-de-Marsan, Pau et Hendaye.

"En semaine, 9 allers/retours quotidiens entre Macau et Pessac (+ 1 aller-retour entre Bordeaux et Macau) seront programmés, et 6 allers-retours le week-end et tous les jours en été. Cette offre permettra d'offrir une fréquence à la demi-heure sur la voie ferrée de ceinture jusqu'à Macau aux heures de pointe, soit de 6 h à 10 h, de 12 h à 14 h et de 17 h à 20 h", précise le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine.

Ce dernier a investi 20,5 M€ dans ce dossier, SNCF Réseau 5,1 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :