Contrat à 4 M€ et 12 emplois pour le labo d’analyses de la Gironde

 |   |  231  mots
En décrochant le marché de l'analyse de la qualité des eaux, le Laboratoire départemental d'analyses de la Gironde en partenariat avec celui de la Dordogne, sauvegarde 12 emplois de feu le laboratoire bordelais d'Eurofins.
En décrochant le marché de l'analyse de la qualité des eaux, le Laboratoire départemental d'analyses de la Gironde en partenariat avec celui de la Dordogne, sauvegarde 12 emplois de feu le laboratoire bordelais d'Eurofins. (Crédits : Innobiochips)
12 salariés du labo privé Eurofins, qui avait déposé le bilan en mars dernier, vont garder leur job grâce au Laboratoire départemental d’analyses (LDA33) de la Gironde qui vient de remporter un appel d’offres public à 4 M€.

En 2013, le laboratoire IPL Atlantique est placé en redressement judiciaire. Dans le giron du groupe Eurofins, ce laboratoire qui compte alors près de 100 salariés est spécialisé dans le contrôle sanitaire, notamment de la qualité des eaux. Fin mars 2016, il finit par déposer le bilan alors que quatre ans plus tôt, il avait remporté le marché public du contrôle sanitaire des eaux du département de la Gironde.

C'est précisément ce marché qui vient d'être remporté par le Laboratoire départemental d'analyse de la Gironde, outil dédié à la protection des populations, à la santé animale et à la santé végétale, faisant partie du dispositif de prévention des risques et de gestion des crises sanitaires géré par le conseil départemental.

En partenariat avec le laboratoire départemental de la Dordogne, le laboratoire public, qui emploie 40 personnes et effectue en moyenne 65.000 analyses par an, vient d'être en effet d'être désigné par l'Agence régionale de santé (ARS) pour le contrôle de la qualité des eaux de consommation humaine et des eaux de loisir (piscines, plages, lacs...) pour l'ensemble des communes de Gironde et de Dordogne.
Ce contrat d'un montant de 4 M€ et portant sur la période 2016-2020 assure la sauvegarde de 12 emplois en Gironde (8 préleveurs et 4 techniciens).... tous anciens salariés du laboratoire Eurofins.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :