Terres de France investit un bout de Médoc

 |   |  288  mots
Terres de France a confié l'exploitation de la parcelle au château Kirwan.
Terres de France a confié l'exploitation de la parcelle au château Kirwan. (Crédits : Château Kirwan)
La société de commandite par actions (SCA) Terres de France annonce l’acquisition de 1,26 hectare de vignes en appellation AOC Margaux. Une première viticole pour la société dont les actionnaires sont des investisseurs français... qui acceptent de vivre au rythme de la nature.

Depuis 2000, l'intérêt des investisseurs pour les terres agricoles ne se dément pas : ils ont acquis pas moins de 26,7 millions d'hectares de terres arables à travers le monde.
Quelque 2 % des sols cultivables sont donc entre les mains d'entités extérieures au monde agricole, constate le Land Matrix, un observatoire international des transactions concernant les terres. Si l'Afrique reste le premier continent visé, devant l'Europe de l'Est et l'Indonésie,  la France n'échappe pas au phénomène... à moindre échelle.
Illustration en Médoc, avec l'annonce, ce jour, par Vatel Capital (société de gestion indépendante et entrepreneuriale), son gestionnaire, de l'acquisition de 1,26 h de vignes en Médoc, en appellation Margaux, sur le plateau de Cantenac, par Terres de France, une entreprise qui bénéficie de l'agrément "entreprise solidaire" (l'investissement dans Terres de France est donc éligible, en contrepartie d'un risque en capital et d'un risque d'illiquidité, à la réduction IR de 18 % et à la réduction ISF de 50 %).
Terres de France est une SCA créée en 2014 dont le patrimoine, qui s'élève à 4 millions d'euros, liquidités disponibles comprises,  intègre cette parcelle viticole qui fait suite à une acquisition (en juin 2016) de 20 ha de terres céréalières à Arrou, entre Châteaudun et Chartes.
La société Terres de France, qui appartient à des actionnaires personnes physiques françaises en recherche d'investissements sécurisés sur le long terme même si les rendements restent faibles (entre 1 et 3 %).
Terres de France qui investit uniquement dans des projets menés en coopération avec des exploitations agricoles, a confié l'exploitation de la parcelle au château Kirwan, troisième groupe classé de l'appellation Margaux, propriété, depuis 1925, de la famille Schÿler.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :