L’Université Bordeaux Montaigne inaugure sa Maison de la recherche

 |   |  614  mots
La Maison de la recherche de l’Université Bordeaux Montaigne a bénéficié d'un investissement de 1,54 M€.
La Maison de la recherche de l’Université Bordeaux Montaigne a bénéficié d'un investissement de 1,54 M€. (Crédits : DR)
L’Université Bordeaux Montaigne vient d’inaugurer à Pessac sa Maison de la recherche. L’ancienne Maison des pays ibériques a bénéficié d’un investissement de plus de 1,54 M€. Objectif : accueillir les équipes de recherche et l’école doctorale Montaigne-Humanités.

Depuis le mois de juillet 2015, une vaste opération a consisté à restructurer la Maison des pays ibériques de l'Université Bordeaux Montaigne en un lieu d'accueil identitaire : la Maison de la recherche. Le bâtiment était inoccupé en raison de son état de dégradation, des travaux ont donc été entrepris pour une durée de 10 mois. Cofinancé par l'opération campus Bordeaux (650.000 €), la Région Nouvelle-Aquitaine (650.000 €) et l'Université Bordeaux Montaigne (247.000 €), l'investissement de 1,54 M€ a permis de réhabiliter et d'agrandir l'ancienne Maison des pays ibériques. Inaugurée à l'occasion de la rentrée universitaire 2016, la Maison de la recherche a pour objectif d'accueillir des membres des équipes de recherche de l'Université Bordeaux Montaigne qui ne sont pas hébergés dans d'autres locaux, mais aussi l'école doctorale "Montaigne-humanités", les bureaux de la direction de la recherche ainsi que des salles communes réservées aux séminaires, soutenances de thèse et autres événements scientifiques.

La rentrée de l'école doctorale "Montaigne-Humanités"

"Montaigne-Humanités" est la plus grande école doctorale présente sur le site bordelais et l'une des plus grandes de France. En 2015, la richesse de ses formations et son ouverture internationale ont été reconnues par le Haut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCERES). Cette inauguration permet donc à  la communauté scientifique d'avoir une meilleure visibilité et un véritable outil au service de la politique de recherche de l'établissement. L'école doctorale propose des séminaires interdisciplinaires et des séminaires d'unités de recherche, encourageant ainsi les doctorants à apprendre à circuler d'un séminaire à un autre. Parmi les 16 unités de recherche de l'Université Bordeaux Montaigne, 9 sont implantées dans la nouvelle Maison de la recherche.
Cette année on compte parmi les 600 doctorants déjà sur place, 150 nouveaux. Le 19 octobre les doctorants ont pu se rencontrer afin de partager leurs expériences et sujets de recherche respectifs. Une occasion pour les 150 nouveaux de se sentir intégrés dans la communauté des chercheurs de demain. L'Université Bordeaux Montaigne met un point d'honneur à s'intéresser de façon approfondie au devenir des doctorants. L'inauguration de la Maison de la recherche était l'occasion de préparer les étudiants à leur future démarche de recherche d'emploi, une série d'ateliers leur a donc été consacrée. Ces ateliers animés par l'Unité régionale de formation à l'information scientifique et technique de Bordeaux (URFIST) visaient à sensibiliser la communauté des doctorants et des docteurs à de nouveaux enjeux déontologiques. Ces derniers sont entourés par une grande équipe composée de 395 enseignants-chercheurs, 25 attachés temporaires d'enseignement et de recherche (Ater), 45 professeurs et maîtres de conférences associés, 13 post-doctorants ainsi que 45 personnels en appui à la recherche.

Des projets de réhabilitation prévus jusqu'en 2020

L'Université Bordeaux Montaigne a encore d'autres projets pour les années à venir. Jusqu'en 2020 cette dernière connaîtra des chantiers successifs menés dans le cadre de l'opération campus Bordeaux. En effet, pour répondre aux nouveaux enjeux de l'enseignement supérieur l'université a fait le choix de dédier un bâtiment au numérique pour septembre 2017. Un espace sera également consacré à la cité des langues étrangères, du français et de la francophonie, qui prévoit d'accueillir des  étudiants de tous horizons et de toutes nationalités. Aussi, la majeure partie des bâtiments seront remis aux normes obligatoires, et connaitront des restructurations : le parc immobilier sera réhabilité, la bibliothèque universitaire droit-lettres requalifiée (optimisation de l'espace et de la capacité d'accueil)... Ces principaux chantiers sont cofinancés par les Contrats de plan Etat-Région (CPER) (4,5 millions d'euros) et l'Université Bordeaux Montaigne (600.000 €).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/10/2016 à 18:57 :
"Cofinancé par l'opération campus Bordeaux (650.000 millions d'euros), la Région Nouvelle-Aquitaine (650.000 millions d'euros) et l'Université Bordeaux Montaigne (247.000 millions d'euros)"..................... pas donné ce campus....ou bien plaqué or ????

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :