Bernard Magrez rachète la startup B-Winemaker

 |   |  210  mots
Les ateliers proposent aux participants de réaliser un assemblage de cépages selon leur goût.
Les ateliers proposent aux participants de réaliser un assemblage de cépages selon leur goût. (Crédits : La Tribune Objectif Aquitaine / Mikaël Lozano)
Proposant des ateliers de création de vin par assemblage de monocépages, la startup B-Winemaker a été rachetée par le groupe Bernard Magrez Grands vignobles. L'homme d'affaires bordelais, propriétaire de multiples domaines, l'a installée au château Pape Clément et compte bien la développer.

Fin 20114, Bernard Magrez était déjà entré au capital de B-Winemaker, qu'il avait fait déménager au château Fombrauge dont il est propriétaire. Cette fois, il rachète la totalité des parts de la jeune pousse née à Saint-Emilion, et l'installe dans les murs du château Pape Clément, autre grand cru classé qu'il possède, à Pessac.

B-Winemaker propose au grand public ou lors de séminaires d'entreprises des ateliers d'assemblage de monocépages. Concrètement, après une visite de Pape Clément, les participants s'attablent avec, face à eux, deux verres de merlot et cabernet sauvignon purs. Après avoir goûté les deux, chaque personne a toute liberté pour doser, mélanger, favoriser l'un ou l'autre des cépages, faire ses expériences... et repart avec une bouteille contenant son vin assemblé selon son souhait et étiquetée à son nom.

"Bernard Magrez entend rapidement développer cette activité afin de permettre à tous les amateurs de grands vins de créer eux-mêmes des assemblages à leur goût à partir des cépages de ses grands crus classés, déclare le groupe. Ces winemakers en herbe pourront ainsi partager leurs créations avec leurs proches et les comparer aux réalisations des plus grands œnologues."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :