Cinq entreprises lauréates des Trophées label FIB

 |   |  626  mots
Les lauréats accompagnés par Alain Juppé, maire de Bordeaux, et Tony Jazz, président du Forum des innovations bordelaises
Les lauréats accompagnés par Alain Juppé, maire de Bordeaux, et Tony Jazz, président du Forum des innovations bordelaises (Crédits : Thomas Sanson)
Le Forum des innovations de Bordeaux, présidé par Tony Jazz, a remis ses 1ers Trophées FIB à cinq jeunes pousses. Voici les lauréats.

Placé sous le patronage du Forum des innovations de Bordeaux (FIB), présidé par Tony Jazz, le trophée Label FIB a pour objectif de mettre en lumière la capacité d'innovation dans tous les domaines, de valoriser des projets et des actions qui proposent aux usagers des produits ou des services novateurs ou améliorés. La 1re édition de cette manifestation s'est déroulée dans les salons de l'Hôtel de ville, en présence du maire de Bordeaux Alain Juppé, en partenariat avec notre média et la designer Maureen Loïs. Cinq lauréats ont été distingués :

Arnaud Desrentes, président fondateur d'Exoès
Exoès, créée en 2009 à Gradignan, a mis au point un dispositif permettant de récupérer la chaleur des gaz d'échappements des poids lourds et ainsi de réduire la consommation de carburant. La société girondine, suivie de près par les industriels et équipementiers de son secteur, est arrivée troisième de la campagne nationale de mobilisation "My positive impact", lancée par la Fondation Nicolas Hulot pour mettre en lumière les solutions qui émergent dans la société civile pour lutter contre le dérèglement climatique.

Xavier Chetif et Elien Meynard, cofondateurs d'Hipok
Application collaborative destinée aux professionnels de santé, Hipok permet le partage d'images médicales (photos, IRM, vidéos) afin d'obtenir un deuxième avis. Praticiens hospitaliers, médecins libéraux, étudiants en médecine peuvent ainsi échanger plus facilement sur leurs cas cliniques et fiabiliser leur diagnostic, ou constituer leur propre banque de données. L'application devrait officiellement sortir dans les prochaines semaines. Elle sera plus ambitieuse qu'annoncée initialement par les cofondateurs après avoir été enrichie suite aux premiers retours des utilisateurs.

William Longlade, co-fondateur de Siouz
Siouz est une plateforme interactive de mise en relation entre particuliers et artisans. Ce site né à Bordeaux permet aux particuliers d'obtenir le service dont ils ont besoin, au moment où ils en ont besoin, notamment en urgence. Afin d'assurer une réactivité optimale du professionnel (serruriers, plombiers...), la prise de rendez-vous est entièrement gérée par SMS. Le site ne se contente pas de lister ces artisans mais sélectionne ceux qui sont disponibles au moment choisi par l'utilisateur.

Cédric Dumas, CEAO fondateur de Wiidii
Wiidii est un assistant personnel mobile hybride, conjuguant intelligence artificielle et assistants professionnels "réels". Il permet de seconder chaque personne, au quotidien ou dans ses déplacements, ses voyages... Wiidii assiste déjà les touristes du CityPass Bordeaux. Des expérimentations vont bientôt débuter avec Bouygues immobilier, Axa assistance et Europ assistance. L'objectif de Cédric Dumas est d'assister, dans l'avenir, les métropoles touristiques du monde entier. Wiidii vient ainsi de signer à Canton (Chine) un accord commercial avec le groupe Plateno, premier groupe hôtelier chinois. Cédric Dumas prospecte actuellement au Brésil.

Frédéric Ventre, président fondateur de Yooji
La startup, basée à Bordeaux, possède un site de production à l'Agropole d'Agen. Frédéric Ventre et son équipe ont imaginé des purées alimentaires surgelés et portionnées, issues de l'agriculture biologique, pour le repas des bébés. Ces plats sont présentés sous la forme de petits galets surgelés, pratiques, faciles à dosser et rapides à réchauffer. Fabriqués sans additif, sans sel ajouté, sans gluten ni protéines de lait de vache, ils préservent le goût et l'odeur des ingrédients. Yooji, en pleine expansion dans la grande distribution en France mais aussi à l'international, notamment aux Emirats arabes unis, souhaite parallèlement investir les réseaux bios et les crèches. L'entreprise a bouclé deux levées de fonds, dont une l'été dernier de 3,5 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :