Emploi : plusieurs temps forts à Bordeaux en approche

 |   |  747  mots
Yohan David, président de la Maison de l'emploi de Bordeaux
Yohan David, président de la Maison de l'emploi de Bordeaux (Crédits : Agence Appa)
La Maison de l'emploi de Bordeaux et différentes structures vont multiplier les initiatives dans les prochaines semaines. Au programme notamment, les Rencontres Emploi Handicap du 14 novembre.

Yohan David connaît par cœur le contexte bordelais : "Le chômage des jeunes est en baisse ininterrompue depuis juin 2015, celui de catégorie A remonte depuis quelques mois, celui de longue durée va mieux, celui des seniors progresse." Le conseiller municipal de Bordeaux délégué à l'emploi, l'insertion et l'économie sociale et solidaire, également président de la Maison de l'emploi de Bordeaux, prend acte du contexte national, "complexe", et ne pointe pas particulièrement le fameux Code du travail tant décrié "alors qu'il n'est qu'un condensé des textes législatifs". Il évalue à 300 le nombre de Bordelais qui bénéficiaient de contrats aidés et qui se retrouvent sans rien. Que faire ? "Multiplier les actions" dans les prochaines semaines, avec un leitmotiv : "Agir en fonction des réalités du terrain." Pas question donc de se substituer à Pôle Emploi et aux autres structures qui travaillent en faveur de l'emploi, mais bien la poursuite d'un rôle de coordinateur, de facilitateur, et d'acteur, notamment en direction des populations les plus fragiles.

Plusieurs structures œuvrent en ce sens. Le Plan local d'insertion par l'activité (Plie), accompagne 850 Bordelais de plus de 26 ans et peut se féliciter d'un taux de retour à un emploi pérenne (contrat de 6 mois et plus) autour de 72 %. La Mission locale, qui soutient annuellement 3.444 jeunes de moins de 26 ans dont un tiers issus de quartiers prioritaires, revendique un taux de sortie de 70 %, plus de 1.500 formations réalisées et plus de 3.000 contrats de travail signés. La Maison de l'emploi joue, elle, sur plusieurs tableaux : des actions de suivi, d'ingénierie de l'emploi, d'animation, de formation, pilotage de la pépinière éco-créative des Chartrons... Elle considère que plus de 17.000 personnes bénéficient de ses actions et accompagne en direct plus de 1.600 Bordelais. Yohan David relève également que les clauses d'insertion commencent à porter leurs fruits : 216.000 heures d'insertion dans les marchés ont été réalisées en 2016 par 65 personnes, contre 7.500 en 2008.

Des actions multiples

Les actions entreprises n'ont pas manqué ces dernières semaines avec l'appui au Forum recrutement pour les métiers du commerce et de l'artisanat, piloté par Pôle Emploi et l'association La Ronde des quartiers. D'autres plus fines sont aussi programmées, notamment des actions de formulaires modulaires à destination des demandeurs d'emplois intéressés par le secteur du tourisme. Car "le développement du tourisme à Bordeaux, c'est potentiellement des milliers de chômeurs en moins". Sauf que les entreprises ont plutôt tendance à aller chercher ailleurs de la main-d'œuvre qualifiée. "L'objectif de ce dispositif, c'est aussi de pousser les entreprises à s'interroger sur le qualitatif et à ne pas vider d'autres territoires", ajoute Yohan David. Le président de la Maison de l'emploi, récemment audité par la Commission des affaires sociales à l'Assemblée nationale pour témoigner des expériences bordelaises de la Maison de l'emploi et du Plie, entend aussi faire passer le message suivant : "On ne dit pas que ça va résoudre le chômage, mais la création d'une entreprise peut être une très belle aventure. Venez donc nous voir pour vous y préparer !"

Au rang des prochains grands rendez-vous, les prochaines Rencontres Emploi Handicap figurent en bonne place. L'événement aura lieu le mardi 14 novembre au Palais de la Bourse, à Bordeaux, avec l'appui de la Chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux Gironde notamment. Une quarantaine de sociétés devraient répondre à l'appel.

"Nous aimerions faire en sorte que les chefs d'entreprise s'interrogent sur cette question du handicap : comment tel société y arrive et pas moi ? Certains sont prêts et ont compris que les compétences ne sont pas liées au fait d'avoir deux bras et deux jambes, mais ne savent pas où se renseigner. Au-delà des rencontres avec les entreprises, des conférences seront également organisées", précise Yohan David.

Dans la foulée, fin novembre, le Rallye de l'emploi permettra à plus de 70 personnes d'aller chercher des offres d'emploi "sur le terrain", notamment dans l'hôtellerie, à la rencontre des entreprises, et de se "vendre" en passant. Une méthodologie généralement efficace puisqu'elle a abouti à une centaine d'offres collectées l'an passé. Novembre sera également le théâtre du mois de l'Economie sociale et solidaire. Un agenda riche - "le tout sans argent nouveau", glisse Yohan David, qui peut être consulté en intégralité sur le site de la Maison de l'emploi de Bordeaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :